Un poste de secours SNSM vandalisé sur une plage de Saint-Malo

Publié le Mis à jour le
Écrit par Myriam Thiébaut

Porte fracturée, matériel de secours endommagé, le poste de secours de la plage du Minihic à Saint-Malo a subi de multiples dégradations dans la nuit de jeudi à vendredi 31 juillet. Une enquête est menée par le service judiciaire du commissariat de Saint-Malo. 

A 8h, ce matin du vendredi 31 juillet, un promeneur découvre des objets éparpillés dans les rochers au bas du promontoire où se trouve le poste de la SNSM. La police est immédiatement prévenue pour constater les faits. 

"On touche à la sécurité des personnes"

L'enceinte qui amplifie le porte-voix a été volée, la planche de sauvetage endommagée, la paire de jumelles et deux radio VHF portatives cassées. Le matériel a été jeté dans les rochers qui entourent le poste de la SNSM. Les dégats sont évalués à 1500 euros. 

"C'est vraiment insensé, un acte gratuit", estime le délégué départemental adjoint en charge des nageurs-sauveteurs en Ille-et-Vilaine. Frédéric Guéné a découvert les dommages avec écoeurement. "On touche à la sécurité des personnes, puisqu'on ne pouvait plus intervenir, en plein coeur de l'été." 

Finances en berne


Il est 11h45 lorsque les trois nageurs-sauveteurs prennent leur service à la plage du Minihic. Il leur faut déséquiper une embarcation de la SNSM pour récuperer des radio VHF en état de marche. Le début de la surveillance de la baignade a dû être retardé. 

La SNSM rencontre par ailleurs des difficultés financières, en l'absence des recettes qu'elle perçoit habituellement auprès des événements publics, annulés cette année, et pour lesquels elle assure la sécurité.