Premier vol commercial pour le 9e Airbus A350 d'Air France baptisé "Saint-Malo"

Il s'appelle "Saint-Malo" et ce 9e Airbus A350-900 vient de rejoindre la flotte d'Air France. Pour son premier vol commercial, c'est avec un pilote dinardais aux commandes, que ce tout nouvel avion a pris son envol de Roissy ce samedi 1er mai pour rejoindre Bombay. 

Un nouvel avion Airbus A 350 pour la compagnie Air France baptisé "Saint-Malo"
Un nouvel avion Airbus A 350 pour la compagnie Air France baptisé "Saint-Malo" © Olivier Hoarau

Il a été baptisé "Saint-Malo" et c'est le 9e Airbus A350 a rejoindre la flotte d'Air France. Il a effectué ce samedi 1er mai son premier vol commercial entre Roissy et Bombay, avec un Dinardais comme pilote. Il s'agit d'un des fleurons de la flotte long courrier de la compagnie, un avion toute dernière génération.

La compagnie a renoué avec la tradition de baptiser ses avions, qui pour cette flotte d'A350 portent tous le nom d'une ville française, ainsi après Toulouse, entré en service au mois de septembre 2019, puis Lyon, Saint-Denis de La Réunion, Nice, Bordeaux, Marseille, Reims et Dijon, c'est au tour de la cité corsaire d'être honorée.

 

 

Ces A350, qui comptent 324 sièges au total, sont configurés pour accueillir 34 passagers en classe Affaires, 24 en Premium et 266 en claqsse éco. La compagnie doit recevoir au total 38 exemplaires de cet Airbus A350 d'ici à 2025, pour sa flotte long-courrier, composée également par les A330 et des Boeing 777 et 787. Une commande complétée suite au retrait des Airbus A380 de la flotte.

L’Airbus A350 s’envole vers sept destinations au départ de Paris Charles de Gaulle : vers l’Afrique à Bamako (Mali) et à Monrovia (Libéria) vers l’Amérique du nord à Toronto (Canada), vers l’Amérique du sud à Sao Paulo (Brésil) vers l’Asie à Bangalore, Bombay et Delhi (Inde)

 

Ces A350, marquent un renouvellement majeur de la flotte pour la compagnie aérienne française, qui pour les courtes distances accueillera à la rentrée des Airbus A220, dont elle a commandé 60 exemplaires.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports aériens économie transports