Saint-Malo : onze enfants blessés après l'évacuation musclée du collège Surcouf

Les élèves empêchés d'entrer dans le collège Surcouf à saint-Malo / © Mélanie Anger
Les élèves empêchés d'entrer dans le collège Surcouf à saint-Malo / © Mélanie Anger

Intervention musclée de la police à Saint-Malo ce jeudi pour évacuer l'entrée du collège Surcouf, occupée par des élèves, des parents et des enseignants, qui menaient une action depuis le matin, pour manifester leur opposition à la décision de fermeture de l'établissement à la rentrée 2017. 

Par Krystell Veillard

Action musclée de la police ce jeudi matin au collège Robert Surcouf de Saint-Malo. Sans sommation, les forces de l'ordre sont intervenues pour faire évacuer l'entrée de l'établissement, occupée par des parents, élèves et enseignants depuis tôt ce matin.

L'entrée bloquée par des chaînes


En colère, déçus, écoeurés... Les parents d'élèves du collège ne digèrent pas en effet la décision du Conseil départemental de fermer l'établissement à la rentrée 2017. Ce jeudi matin, ils ont donc bloqué les grilles du collège avec des chaînes, empêchant la tenue des cours. Une centaines de personnes, élèves, parents et enseignants s'est ainsi
retrouvée devant l'entrée dans une ambiance bon enfant.

Onze élèves blessés


C'est en milieu de matinée que la police, présente, est intervenue sans sommation, fonçant sur le regroupement et bousculant violemment les enfants et les adultes, dans la pagaille et la bousculade, onze enfants ont été blessés. Des élèves qui ont été pris en charge par les pompiers, arrivés sur les lieux, trois de ces collégiens ont été transférés à l'hôpital. Toutes les personnes présentes ont été très choquées. Le principal a demandé une cellule psychologique à l'Education nationale.

La vidéo d'un journaliste du Télégramme présent sur place :






Dans un communiqué, le maire de Saint-Malo déplore "cet état de fait et demander des explications sur cette intervention sans concertation préalable. L'évacuation par la police nationale a été diligentée à la demande de l'Education Nationale par les services de l'Etat. Claude Renoult "regrette vivement cette situation et assure aux élèves, parents d'élèves et équipe pédagogique de son soutien après cet évènement."

Evacuation musclée de l'entrée du collège Surcouf à Saint-Malo
Intervention musclée de la police à Saint-Malo ce jeudi pour évacuer l'entrée du collège Surcouf, occupée par des élèves, des parents et des enseignants, qui menaient une action depuis le matin, pour manifester leur opposition à la décision de fermeture de l'établissement à la rentrée 2017. St Malo (35) - Images Le Télégramme - Sylvie Jost, enseignante au collège Robert Surcouf - Isabelle Perrichot Représentante des parents d'élèves - Reportage : P. Ketels - L. Bonis

La réaction ce jeudi soir du rectorat 


"Ce jeudi 2 juin 2016 à 8h, l’accès du personnel et des élèves au collège Robert Surcouf à Saint-Malo était rendu impossible par la présence de chaînes sur les grilles de l’établissement. Les collégiens étant sur la voie publique, les autorités académiques ont demandé aux forces de police l’ouverture de la grille, afin de permettre à nouveau l’accès à l’établissement et pouvoir garantir la sécurité des élèves mineurs.
Le Recteur s’émeut que, lors de l’ouverture des grilles du collège, trois élèves aient été légèrement blessés. Il a pris des nouvelles des enfants, nouvelles qui sont rassurantes. Une cellule psychologique a par ailleurs été mise en place dans l’établissement.
L’académie de Rennes se montrera extrêmement attentive au maintien des bonnes conditions d’enseignement faites aux élèves du secteur d’affectation du collège Robert Surcouf à Saint-Malo au moment de sa fermeture en 2017."

A lire aussi

Sur le même sujet

Un procès pour essayer d'éclairer la mort de Clément Méric

Les + Lus