• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Les Inachevés et leurs caméras cachées : de l'amitié et du succès

© Les Inachevés
© Les Inachevés

Les Inachevés, trois jeunes munis d'une caméra cachée, font fureur sur le web.

Par Baptiste Galmiche

Ils sont trois : Romain et Vincent, deux frères, et Benoît, leur meilleur ami. Les trois trentenaires se connaissent depuis 2013. Cela fait un an qu'ils se sont baptisés "Les Inachevés", en référence à une chanson des Casseurs Flowteurs qui leur correspond parfaitement.

Tout est parti d'une vidéo d'anniversaire, tournée par Benoît et Vincent il y a un an, dans laquelle ils parodiaient les petites manies de Romain, à la manière des "Bloqués", série de Canal+. Face au succès de la vidéo, certes très confidentiel, "on a voulu faire des caméras cachées. La première était sur Noël, un père Noël qui distribuait des cadeaux à des enfants. Ça avait très bien fonctionné sur Youtube", affirme Benoît. À ce jour, la vidéo a comptabilisé près de 15 000 vues.

Succès croissant

Mais ce n'était que la première vidéo des trois acolytes qui, depuis, connaissent un succès croissant. Le clip qui les a fait décoller a été tournée en mai 2016 dans le métro de Rennes. L'un des compères parodie un épisode de Games of Thrones en imitant le personnage Hodor, bloquant les portes du métro... "ce qui nous a d'ailleurs causé quelques soucis avec le STAR [transports en commun de Rennes, NDLR]", confie Benoît avec sourire.

Leur dernière vidéo met en scène un étudiant aux goûts musicaux particuliers qui a mal branché son casque audio à la bibliothèque universitaire. En seulement deux jours, le clip a déjà été vu plus de 270 000 fois.

"Beaucoup de préparation"

Des vidéos à succès, mais qui demandent "beaucoup de préparation, en général trois à quatre semaines". Même si toutes les idées ont pu, jusqu'à présent, être tournées, "certaines caméras cachées demandent beaucoup plus de séquences que d'autres pour en tirer vraiment le meilleur", à l'image de celle de la bibliothèque de Rennes.

Les trois compères prennent en tout cas "beaucoup de plaisir" à les réaliser. Quant aux futures caméras cachées, "oui, on a des idées, mais on garde ça précieusement dans nos trois petites têtes", s'amuse Benoît.

Sur le même sujet

Interview d'Alain Layec, maire de Saint-Gildas-de-Rhuys. Commune très touchée par les algues rouges.

Les + Lus