• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

11 novembre : A t-on un devoir de mémoire ?

Cette année le sens du 11 novembre change, il n'est plus réservé à la guerre 14-18, mais à tous les morts au combat.

Par Krystel Veillard

video title

video title

Le cimetière allemand de Tréguier (22)

Le cimetière de Tréguier conserve un quartier où sont enterrés des soldats allemands morts pendant la Guerre 14-18. Blessés, ils arrivaient à Tréguier par le train pour être soignés à l'hôpital.

A t-on  le devoir de ne pas oublier ? Devons-nous, nous souvenir des guerres, de ces guerres qui ont tant marqué le 20ème siècle ? Ne pas oublier pour ne pas recommencer... pour mieux comprendre le présent... Et comment faire quand il ne reste plus de témoin aujourd'hui de cette époque ?

REPORTAGES

Reportage à Ballots (53) : La petite commune de Ballots dans la Mayenne, à l'occasion de la cérémonie du 11 novembre, rendait hommage à Cyril Louaisil, un jeune soldat disparu cette année en Afghanistan. Depuis cette année, le 11 novembre est en effet une journée d'hommage à tous ceux morts au combat pour la France.

- Interview de François Quargnul, maire de Ballots.

Le cimetière allemand de Tréguier (22) : Le cimetière de Tréguier conserve un quartier où sont enterrés plus de 80 soldats allemands morts pendant la Guerre 14-18. Blessés sur le front, ils arrivaient à Tréguier par le train pour être soignés à l'hôpital.

Portrait d'Albert Jugon : Albert Jugon, était une de ces "gueules cassées", défiguré par un éclat d'obus au cours de la grande guerre. Breton, il créa une association pour venir en aide à tous les soldats détruits dans leur chair par ce conflit.

Sur le même sujet

Griedge Mbock et les bleuettes en 2012

Les + Lus