Algues vertes : le sulfure d'hydrogène en cause

© AFP PHOTO DAMIEN MEYER
© AFP PHOTO DAMIEN MEYER

Le sulfure d'hydrogène serait responsable de la mort des 36 sangliers selon deux rapports

Par Antonin BILLET

video title

Algues Vertes : les associations portent plainte

Suite à la sortie hier soir et ce matin de deux rapports scientifiques incriminant les algues vertes dans la mort des sangliers en baie de Morieux (22) cet été, des associations environnementales ont déposé une plainte.

L'Agence de sécurité sanitaire de l'environnement (Anses) estime "hautement probable" que la mort de 36 sangliers, cet été en Bretagne, est due au sulfure d'hydrogène produit par les algues vertes, sans pouvoir affirmer qu'il s'agissait du seul facteur.

Les associations de sauvegarde du Penthièvre et du Trégor ont déposé une plainte ce matin pour mise en danger de la vie d'autrui, suite au rapport de l'Institut national de l'environnement industriel et des risques. L'Inéris relève des concentrations d'hydrogène sulfuré record sur les plages envahies par les algues vertes dans la baie de St-Brieuc... Hydrogène sulfuré qui serait à l'origine de la mort des 36 sangliers en juillet dernier.

Dans son rapport publié au lendemain de celui de l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris), l'Anses arrive à des conclusions similaires et estime "au regard de l'ensemble de données disponibles, que l'hypothèse d'une intoxication par le sulfure d'hydrogène (H2S) est la plus probable sans pouvoir affirmer qu'il s'agit du seul facteur contributif de la mortalité massive."

L'Anses avait été chargée par le ministère de l'Agriculture d'examiner les causes de la mort de ces animaux sauvages dans la baie de Morieux située dans l'estuaire du Gouessant dans les Côtes d'Armor.

Interviews : 

- André Ollivro, Président de l'association Sauvegarde du Penthièvre

- Claude Larzul, Avocat "Sauvegarde du trégor" et "Sauvegarde du Penthièvre"

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus