Bugaled Breizh: de nouveaux éléments?

© AFP - Marcel Mochet
© AFP - Marcel Mochet

Un avocat affirme avoir de nouveaux éléments pour incriminer un sous-marin dans le naufrage du chalutier.

Par Stephane GRAMMONT

"Nous disposons d'éléments suffisants pour demander la mise en examen du commandant d'un sous-marin", a affirmé l'avocat d'une des familles de victimes Dominique Tricaud. Il en réserve le nom et la nationalité "au juge d'instruction" nantais.

On sait toutefois qu'il pourrait s'agir du "Turbulant",sous-marin britannique de la Royal Navy, dont le nom revient souvent dans cette enquête. problème: ce sous-marin était  selon l'enquête à quai pour réparations le jour du naufrage.

Selon Me Tricaud, "il va être difficile de ne pas redemander une audition de Michèle Alliot-Marie", ministre de la Défense au moment des faits. Il y a "une sorte d'association de malfaiteurs des Marines, la France n'est pas forcément coupable, mais à tout le moins complice", a accusé l'avocat, indiquant que les juges d'instruction devraient le recevoir "probablement en juillet" et "au pire" en septembre.

Une nouvelle expertise

Une nouvelle expertise dans le dossier du Bugaled Breizh a conclut le 17 juin que le titane retrouvé sur l'un des câbles du chalutier qui "ne peut être considéré comme un indice de la présence d'un sous-marin" dans l'accident.

"La détection de titane dans la fune babord du Bugaled Breizh n'est donc pas véritablement significative de l'implication d'un sous-marin dans le naufrage", conclut l'expertise.

 


Toute l'affaire du Bugaled Breizh dans une présentation interactive!

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus