• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Collégien décédé: Vincent Peillon à Rennes

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Le Ministre de l'Education nationale s'est rendu au collège de Cleunay pour exprimer la "solidarité" du gouvernement.

Par Géraldine Lassalle

Le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon s'est rendu ce samedi midi au collège de Cleunay à Rennes après la mort du collégien dans une bagarre de récréation la veille. Dans une brève déclaration à la presse, M. Peillon a indiqué qu'il était venu exprimer "à la communauté éducative", "à l'ensemble des parents d'élèves", la "solidarité", "l'amitié" et "l'affliction" du gouvernement et du président de la République.
"J'ai appelé la famille" de la victime "pour leur dire notre présence", a-t-il également précisé. "Je suis très impressionné par la force d'âme" et "l'intelligence humaine de l'équipe éducative", très présente depuis le moment du drame pour accompagner les élèves, a-t-il également déclaré.
Avant de faire cette brève déclaration, M. Peillon est resté environ une heure dans l'établissement, fermé à la presse, où il a rencontré des membres de l'équipe éducative, et les parents et élèves qui sont venus samedi au collège pour exprimer leur chagrin.


Le ministre n'a pas voulu répondre aux questions des journalistes.


 

 

Collégien décédé: Vincent Peillon à Rennes

 

La déclaration de Vincent Peillon

A lire aussi

Sur le même sujet

Saint-Brieuc: au centre, la bataille des élections municipales est lancée

Les + Lus