• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Echouement du TK Bremen: l'essentiel

© Stephane Izad
© Stephane Izad

Les opérations de pompage du TK Bremen sont toujours en cours. La Région va porter plainte.

Par Stephane GRAMMONT et Sylvaine SALLIOU

video title

TK Bremen : au lendemain de l'échouement

Cela fait bientôt 48 heures que le cargo s'est échoué sur une plage d'Erdeven. Les professionnels sont mobilisés pour limiter la fuite d'hydrocarbures dans l'environnement. Le pompage du carburant a débuté. Du côté des écologistes et de la population, la colère gronde.

Manifestations sur la plage

Le TK Bremen, cargo battant pavillon maltais et transportant du ballast s'est échoué dans la nuit de jeudi à vendredi à cause de la tempête qui a sévi sur la Bretagne. Le parquet de Brest, compétent en matière de pollution maritime, a ouvert vendredi une enquête. Le Conseil régional a annoncé ce dimanche qu'il allait porter plainte avec constitution de partie civile.

Interview de Jean-Yves Le Drian, président du Conseil Régional de Bretagne, lundi matin.

Echouement du TK Bremen: l'essentiel (2)

Le plan Polmar déclenché

Suite à cet échouement, une nappe d'hydrocarbure d'1 kilomètre sur 5 mètres s'est répandue très vite sur la plage de Kerminihy, commune d'Erdeven. Le plan Polmar a été déclenché. Les hydrocarbures provenaient d'une fuite d'un des réservoirs du TK Bremen. Selon les chiffres communiqués à la mairie d'Etel, il y avait au total 180 m3 de carburant dans les trois réservoirs du navire.

Un lourd barrage flottant de 100m a été déployé samedi à l'entrée de la ria d'Etel en plus de trois autres de 115 à 200 m déjà en place dans la ria pour protéger les quarante exploitations ostréicoles du coin. "Un arrêté (d'interdiction d'exploitation des coquillages, ndlr) a été pris par le préfet à titre de prévention qui intéresse les exploitations qui sont en aval de la ria d'Etel" soit cinq entreprises, a indiqué le sous préfet de Lorient, Jean-Francis Treffel, au pied du navire.
Néanmoins les autorités ont souligné que cette pollution n'avait aucune commune mesure avec une "marée noire" puisque les quantités ne sont pas comparables, s'agissant seulement du fioul destiné au fonctionnement du bateau, qui n'était pas un pétrolier.

Les opérations de pompage sont en cours

Le pompage est compliqué par le relief aux abords du navire: une plage étroite et meuble, bordée par une dune également meuble, ce qui oblige les véhicules à rester éloignés de plus d'une centaine de mètres du bord de l'eau.

Le point ce dimanche midi avec Isabelle Rettig

Echouement du TK Bremen: l'essentiel (3)

Le réservoir qui fuyait a été entièrement pompé mais difficile pour l'instant d'estimer la volume de fioul qui s'est répandu plus tôt dans la mer. Selon la préfecture du Morbihan, les moyens de pompage auraient permis d'extraire depuis vendredi 32 m3 de gasoil. De nouvelles pompes plus puissantes, en provenance des Pays-Bas, étaient attendues dans la nuit de samedi à dimanche. Il reste 120 m3 de fioul à pomper dans les deux autres réservoirs du bateau.
A terre, 250 sapeurs-pompiers et employés municipaux ont été déployés samedi et
ont récupéré 73 m3 de sables pollués, selon la préfecture. Equipés de tenues imperméables jaunes, de pelles, de masques respiratoires et de lunettes de protection, ils ont récupéré le sable souillé dans des seaux avant de les évacuer dans des quads à remorque.

Le TK Bremen s'est échoué vendredi sur la plage d'Erdeven

Echouement du TK Bremen: l'essentiel (4)

Manifestations

Ce week-end, deux manifestations ont rassemblé locaux, écolos et même quelques touristes. Samedi, les 300 manifestants souhaitaient taggés le cargo mais les autorités ont refusé. Dimanche, ils étaient encore 300 à défiler entre la mairie d'Etel et la plage.

La manifestation du 18 décembre

Echouement du TK Bremen: l'essentiel (5)


A noter qu'un anonyme a réussi à s'approcher dans la nuit sûrement. Sur le flanc du bateau, à la peinture argentée, quelqu'un a écrit : "Pour Noël je voulais de la neige, pas du mazout".

Le TK Bremen aurait-il du rester au port ?

Echouement du TK Bremen: l'essentiel (6)

Pour la ministre de l'environnement, "il était imprudent de quitter Lorient"

La ministre de l'environnement Nathalie Kosciusko Morizet s'est rendue sur place vendredi après-midi. "Il était imprudent de quitter Lorient" a-t-elle dit, déplorant cette pollution.

Echouement du TK Bremen: l'essentiel (7)

Le TK Bremen avait quitté le port de Lorient jeudi après-midi pour mouiller au nord de l'île de Groix afin d'attendre de meilleures conditions pour rejoindre l'Angleterre. Selon le Cross Etel, le centre opérationnel de surveillance et de sauvetage, le navire de 109 m de long ne tenait pas son mouillage. C'est en cherchant un endroit plus abrité qu'il s'est mis à dériver et qu'il a demandé assistance.

Le remorqueur de port de Lorient n'a pas pu prendre la mer compte tenu des conditions. Le TK Bremen s'est échoué à 2 heures du matin.

En vidéo: le récit du naufrage.

Echouement du TK Bremen: l'essentiel (8)

Ce navire commercial, sous pavillon maltais, s’était mis à l’abri vers Groix avant la tempête, mais il a dérivé. Il se trouve, actuellement, à 50 m de la plage d’Erdeven. Il contient 180 t de fuel et 40 t de gasoil. L’une de ses cuves a été abîmée. Elle fuit. 1 km de plage est pollué sur 5 ou 6 mètres.

Les 19 membres d'équipage ont été hélitreuillés et évacués vers la base aéronautique de Lann-Bihoué. 

Photo du TK BREMEN avant son échouage en Bretagne.
Un cargo de 109 m de long, construit en 1982

NDLR: Lorsqu'un navire s'échoue, on peut parler d'échouage (volontaire) ou d'échouement (subi).

A lire aussi

Sur le même sujet

Griedge Mbock et les bleuettes en 2012

Les + Lus