• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Finistère : une femme retrouvée morte de froid

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Une Finistérienne de 49 ans a été retrouvée morte, dimanche soir, dans la campagne d'Hanvec.

Par Nicolas Corbard

Une nouvelle victime du froid. Marie-Hélène Miossec vivait seule dans moins de 10 mètres carrés, sans chauffage, sans eau, ni électricité. C’est son frère qui l’a retrouvée inanimée.

Un endroit coupé du monde, le hameau de Pen ar hoat ar gorre, dans la campagne d'Hanvec dans le centre Finistère. Marie-Hélène Miossec, 49 ans, vivait là depuis un an, dans un appentis de moins de dix mètres carrés, dans des conditions spartiates. Sans chauffage, sans eau, ni électricité.

Elle allait fêter ses 50 ans en juin. Dimanche matin, le thermomètre affichait moins de 7 °C. Placée sous curatelle, en situation de grande précarité depuis des dizaines d’années, elle vivait avec son frère aîné dans un appentis attenant à une vieille maison sans toit. Une ruine, achetée en 2003.

Dimanche, vers 19 heures, Raymond Miossec remarque que sa sœur ne respire plus. Il se rend chez les voisins pour appeler les pompiers. Le médecin constate une mort naturelle par arrêt cardiaque.

Le maire de la commune, Marie-Claude Morvan, avait pourtant averti les services sociaux à plusieurs reprises. Quand ils sont arrivés dans la commune, le frère et la sœur logeaient dans l’illégalité, dans un mobil-home en mauvais état. Ils avaient par la suite trouvé refuge dans l’appentis. Les obsèques de Madame Miossec seront célébrées , ce mardi, au Tréhou. Cette affaire intervient quelques jours après le décès en Ille-et-Vilaine d’un octogénaire, lui aussi victime du froid.

Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus