• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Finistère: un site vendait des figurines nazies

Une association a annoncé avoir porté plainte contre les auteurs d'un site vendant des figurines nazies.

Par Géraldine Lassalle

video title

Finistère:plainte contre un site de figurines nazi

C'est un site qui vend des figurines de Superman mais aussi d' Adolf Hitler ou une tête ultra réaliste d'Hermann Göering. Des figurines nazies vendues sur un site finistérien. Une plainte vient d'être déposée par le Bureau National de Vigilance contre l'Antisémitisme.

Le Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme a porté plainte auprès du Procureur de la République de Quimper contre un site internet basé dans le Finistère vendant des figurines de personnalités nazies. L'information provient du quotidien Libération.

Ce site est spécialisé dans la vente de figurine à l'échelle 1/6e (12 pouces). Comme nous avons pu le constater en milieu d'après-midi, on y trouve aussi bien des figurines de héros ou d'acteurs de cinéma que des figurines de soldats de différentes nationalités. Mais jusqu'à ce jeudi soir, on pouvait aussi y trouver des figurines représentant Adolf Hitler, Herman Göering ou Joseph Goebbels. A noter que sur les gros plans de ces figurines, la croix gammée est floutée.

C'est un lieutenant-colonel de l'école de gendarmerie de Dinéault dans le Finistère et sa femme qui sont derrière ce site. Ce jeudi soir, la plupart des figurines incriminées n'étaient plus en vente sur le site.

La Gendarmerie Nationale réagit

Dans un communiqué, la Gendarmerie Nationale a tenu à préciser que "le site de vente par correspondance incriminé n'est pas hébergé dans une école de gendarmerie. La gendarmerie ne prend d'ailleurs aucune part à cette activité. La gérante du site de vente par correspondance est l'épouse d'un militaire de l'Arme; elle devra répondre devant la justice des motivations de son commerce s'il s'avère, au terme de l'enquête, que ce dernier est jugé illégal."

Elle ajoute que le militaire en question est l'objet d'une enquête administrative de l'inspection générale de la gendarmerie pour expliquer "pourquoi le siège social de la société titulaire du site a été domicilié dans son logement de fonction situé hors caserne."

Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus