La centrale électricité-gaz sera à Landivisiau

Cela a été annoncé par Eric Besson: C'est le projet de Direct-Energie à Landivisiau qui est retenu.

Par Stephane GRAMMONT

Cette annonce ne fait pas plaisir à tout le monde. Cette centrale de 450 MW à cycle combiné gaz est l'un des éléments retenu dans le pacte electrique breton.

Le député UMP Jacques le Guen (Landerneau-Landivisiau) s'est félicité de cette décision "qui permettra de sécuriser l’approvisionnement électrique de l’ouest de La Bretagne , et sera bénéfique pour le développement économique du Finistère ».

Bernadette malgorn, présidente des groupes des élus de la droite à la Région s'en félicite également. "Notre groupe a défendu ce projet avec vigueur lors des débats sur le Pacte électrique breton » rappelle l’élue finistérienne.

Sans surprise, le collectif GASPARE (Garantir l’Avenir Solidaire Par l’Autonomie Régionale Énergétique) a réagit également promettant aux bretons 4 à 5 années de travaux couteux mais aussi pendant lesquelles "la population et les industriels pourront juger de "l'indépendance" énergétique bretonne alors que la flambée du coût d’une énergie fossile importée à 97% et gaspillée pour la transformer en électricité sera inévitablement répercutée sur leurs factures".

Pour les opposants à la centrale, il vaudrait mieux investir les centaines de

millions d'euros nécessaires à sa construction "dans les économies d'énergie" comme

"l'isolement des logements" ou "le remplacement des chauffages électriques", selon la porte-parole Christine Bertho.

Le collectif, qui réunit associations et partis politiques, organise une réunion publique vendredi 2 mars à Landivisiau (20h30, Espace des Capucins) et appelle à une manifestation le lendemain samedi à 10h à Landivisiau, Place Jeanne d'Arc.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus