• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

la réparation navale civile à Brest en question

Le journal des entreprises, édition du Fiistère, publie un dossier complet pour nous éclairer sur l'actualité.

Par Stephane GRAMMONT

Pour la CCI de Brest il est inimaginable que la réparation navale civile puisse disparaître de Brest. Il faut donc sauver la Sobrena et ses 285 salariés, qui n'a pas de commandes à l'horizon.


Malgré les investissements récents dans les installations (le bassin de radoub en 2010), il est difficile de faire venir des navires à la réparation, le dernier étant le ferry l'Armorique, qui avait assuré une dizaine de jours de travailm au chantier, qui est en redressement judiciaire.
La Sobrena reste 20% plus cher que ses concurrents espagnols, et le marché est très volatile. 

Un dossier à lire sur le Journal des Entreprises.

A lire aussi

Sur le même sujet

Inauguration centrale solaire à Baud

Les + Lus