• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le train roulait à 110 km/heure

Le ministre des Transport, Thierry Mariani, était sur place en compagnie de Guillaume Pepy, PDG de la SNCF.

Par Stephane GRAMMONT

video title

video title

Accident de train à Saint-Médard: les images

Un TER ralliant Saint-Mao à Rennes a percuté violemment un engin de levage au passage à niveau de Saint-Médard-sur-Ille vers 17h30 ce mercredi. Il y a deux morts et treize blessés grave, qui ont été pris en charge dans un poste médical avancé. Le train contenait environ 200 passagers.

Le train roulait "probablement à 110 kilomètres heure" au moment du choc, a estimé Guillaume Pepy, le président de la SNCF, qui s'est rendu sur place immédiatement en compagnie du Ministre des Transports, Thierry Mariani.

"Le conducteur du train a eu les bons réflexes", a expliqué M. Pepy. "Le train
était habilité à rouler à 140 kilomètres heure
" mais, lors du choc, il roulait "probablement à 110 kilomètres/heure", a-t-il indiqué.
 "Un train lancé à 140 kilomètres heure a besoin de 500 mètres pour s'arrêter",
a-t-il dit.
 Revenant sur les circonstances de l'accident, le président de la SNCF a indiqué
que le train a "coupé en deux le camion entre le tracteur et la remorque" et que
c'est cette remorque qui ensuite "semble avoir éventré la voiture 3" de la rame. Le conducteur du train n'a pas été blessé dans l'accident, a-t-il par ailleurs
confirmé.
 

 


Le ministre des Transports Thierry Mariani a assuré mercredi que le passage à niveau où deux personnes ont trouvé la mort lors d'une collision entre un poids lourd et un train "n'était pas classé comme préoccupant".

Thierry Mariani a annoncé qu'une enquête serait diligentée au Bureau Enquête Accident du Ministère des Transports pour préciser les circonstances de l'accident survenu mercredi, en ajoutant qu'on va "voir ce qu'on peut faire sur ce passage à niveau". Selon lui, sur les quelque 320 passages à niveau recensés en Ille-et-Vilaine, une vingtaine ont déjà fait l'objet de travaux de rénovation et l'un des plus dangereux est actuellement en travaux.

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview François Floret

Les + Lus