Les militaires habillés par des usines de l'ouest?

La Défense pourrait externaliser la fabrication de ses treillis. Des entreprises de l'ouest seraient sur les rangs.

Par Sylvaine Salliou

Selon Ouest-France, 4 groupements d'entreprises civiles ont répondu à un appel d'offres lancé le 24 février 2011 par le ministère de la Défense. Armor lux serait concerné.

C'est un contrat de 8 ans, qui selon Ouest-France prévoit l'approvisionnement, le stockage, la distribution et la délivrance collective et individuelle d'environ 4 500 types d'articles différents (hors tailles), soit environ 15 000 références.

Au sein des quatre groupements figure un groupement mené par Veolia. Armor lux, la PME finistérienne, en est membre.

Jean-Yves Le Drian n'a pas tranché

Les 4 groupements d'entreprise, seront de nouveau auditionnés par le ministère cette semaine, le parcours du combattant devrait se prolonger après le mois de septembre. À moins, nous explique le journaliste de Ouest-France que le nouveau ministre de la Défense ne décide d'abandonner ce projet. "Je n'ai pas pris de décision, confiait Jean-Yves Le Drian, le 6 juin. Il faut regarder de près et s'assurer que le service sera rendu à la hauteur. Je vais vérifier le coût/avantages, à tous égards". Il faut dire que des postes sont en jeu, l'équivalents de 2 000 emplois, selon la CGT, dans les ateliers de la marine de Brest et Toulon.

La gendarmerie l'a déjà fait

Depuis 2011, la gendarmerie a externalisé cette même fonction à l'entreprise Paul-Boyé

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus