Ligue 1: Rennes a mangé du lion

© AFP/Philippe Merle
© AFP/Philippe Merle

Rennes s'est imposé à Gerland face à l'Olympique Lyonnais (2-1). Un bel exploit pour les Rouge et Noir.

Par Géraldine Lassalle/AFP

Vendredi au terme d'un match avancé de la 14e journée, les Rennais ont finalement été plus réalistes et cohérents face à une formation lyonnaise qui reste sur trois défaites consécutives toutes compétitions confondues. A noter que les Bretons n'ont perdu aucune de leurs sept dernières rencontres à Gerland (2 victoires, 5 nuls depuis le 26 janvier 2005). 

L'Olympique lyonnais, battu pour la première fois de la saison à domicile en L1, avait pourtant ouvert la marque avec un but du Brésilien Ederson. Il avait dévié, avec réussite, un tir de Kim Källström à la suite d'un corner joué par Yoann Gourcuff (1-0, 36).
Si Lisandro Lopez et Michel Bastos, rétablis de blessure, ont pu faire leur rentrée à la 62e minute, l'OL, privé de Maxime Gonalons, souffrant d'un mollet, n'a pas affiché les signes d'une grande sûreté dans son jeu, en défense notamment, à l'image du but qui a permis à Rennes d'égaliser par Jonathan Pitroipa, servi par Julien Féret (1-1, 39). Sur l'action
la charnière centrale Cris-Bakary Koné a été totalement dépassée.

En début de seconde période, le Stade rennais a pris l'avantage avec un but de Jirès Kembo, servi par Yann Mvila qui récupérait un ballon perdu à 30 mètres de la cage lyonnaise par Källström (1-2, 53), illustrant les difficultés de l'OL dans l'entrejeu, où Gourcuff évoluait en milieu récupérateur.
Les Bretons ont bien géré cette rencontre, surtout dans la deuxième moitié du match et, outre leurs buts, ont su se montrer menaçants plusieurs fois. Après la mi-temps, Rennes était encore dangereux avec un tir de Féret passant de peu à côté (64) alors que Hugo Lloris sauvait son équipe devant Pitroipa (66).
En fin de partie, Lisandro manquait de reprendre un centre de la droite par Bastos (76) mais globalement l'OL, sorti sous les sifflets au terme de la partie, a affiché trop de carences pour mériter de l'emporter.


Frédéric Antonetti (entraîneur de Rennes) : "Je suis bien sûr satisfait car je pense que la victoire est méritée et aurait dû être plus large. Ne faisons pas la fine bouche et nous avons fait ce qu'il fallait pour gagner cette rencontre. Ce n'est pas forcément le meilleur match de Rennes. Nous jouons souvent comme cela mais nous ne sommes pas assez efficaces par rapport à ce que nous faisons. Nous ne mettons pas assez en valeur nos productions. Ce soir, nous avons marqué deux buts et nous aurions dû en marquer un peu plus sur de belles actions.  Il faut travailler l'efficacité. C'était un beau match car il y avait une belle équipe en face, Lyon a du talent mais ce soir nous avons été supérieurs dans le jeu. Ce qui m'a plu, c'est que nous avons vu un match ouvert avec deux équipes jouant pour gagner et cela a rendu le match intéressant. On va d'un but à l'autre et des occasions se créent. En seconde période, nous avons été supérieurs dans le jeu et nous nous sommes créés des situations favorables".

Sur le même sujet

Anaëlle Cardin, directrice de l'école Madeleine à Guingamp

Les + Lus