• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Plan rouge : la gestion des besoins en sang

La collision entre un TER et un poids lourd à Saint-Médard-sur-Ille (35), a révélé à nouveau le besoin crucial en sang

Par Krystel Veillard

video title

PLan Rouge : la gestion des besoins en sang

La collision entre un TER et un camion mercredi dernier à saint-Médard-sur-Ille (35) a mis à nouveau en évidence les besoins cruciaux en sang. Comment l'EFS, le site rennais de l'Etablissement Français du sang, a réagit à cette demande accrue de sang.

Avec un bilan très lourd de deux victimes, trente-neuf blessés dont 6 graves dans cet accident, durant la soirée de mercredi dernier, la distribution de produits sanguins pour les secours a augmenté de 60 % par rapport à un soir habituel. Le site rennais de l'EFS a dû rapidement gérer la situation.

Le jour de cet accident de train mercredi dernier à St-Médard-sur-Ille, l'établissement français du sang (EFS) a été réquisitionné et a distribué une centaine de poches de sang pour venir en aide aux blessés. Chaque jour, en Bretagne, 600 dons sont nécessaires. Le site rennais de l'EFS a dû gérer cette forte demande très rapidement. Il est donc primordial d'avoir des réserves suffisantes pour pouvoir y faire face. La réserve de sécurité avoisine les 15 jours sur le site de Rennes.

Afin de remobiliser les donneurs de sang, l'EFS Bretagne vient de lancer une importante campagne de communication avec comme slogan « Donner son sang, ça a du sens ! » Avec environ 110 000 donneurs par an et 200 000 dons collectés, la Bretagne fait plutôt figure de bonne élève mais cela ne suffit toujours pas. La demande progresse chaque année de 2 à 3 %. En plus, la Bretagne vient souvent en aide à la région Ille-de-France déficitaire, d'où l'importance de recruter de nouveaux donneurs.

Sur le même sujet

Eugénie Le sommer, star bretonne du foot

Les + Lus