• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Pompier décédé, les entrepreneurs condamnés

Prison avec sursis pour l'artisan assortie de peines financières. Etanchéité technique est aussi condamnée.

Par Antonin BILLET

L'artisan responsable des travaux est condamné à trois ans de prison avec sursis. Il lui est interdit de gérer une société pendant dix ans.

L'artisan et son sous-traitant devront aussi verser 90 000 euros de dommages et intérêts à la famille de la victime et aux sapeurs-pompiers de la partie civile. L'entreprise Etanchéité Technique est condamnée à 100 000 euros d'amende, la moitié en sursis.

Rappel des faits

C'était le 18 août 2010, peu avant 14h. Un incendie est signalé sur le toit d'un immeuble HLM à Lanester. Trois sapeurs-pompiers arrivent sur les lieux lorsque deux explosions surviennent.

Elles sont dues à deux bouteilles de gaz, abandonnées sur le toit par des ouvriers. Le feu les a fait exploser.

Françoi Le Vouedec, un sapeur-pompier de 28 ans est atteint au visage et décède sur le coup.

L'enquête révélera que les deux ouvriers travaillant sur le toit étaitent en situation irrégulière et non déclarés par leurs employeurs. Ces deux ouvriers n'ont jamais été retrouvés.

Le procès des entrepreneurs, les sociétés ETB et Iso Etanche, commence aujourd'hui, à Lorient.

 

Pompier décédé, les entrepreneurs condamnés

 

Pompier décédé, les entrepreneurs condamnés (1)

Sur le même sujet

Littoral, Raconte-moi ton surf

Les + Lus