PSA-Rennes: l'inquiétude grandit

Un rapport d¿expert évoque un avenir très sombre pour les deux sites PSA d'Aulnay et Rennes

Par Sylvaine Salliou

Le rapport du cabinet d’expert Secafi évoque un avenir très sombre pour les deux sites d'Aulnay-sous-bois et Rennes, la direction de PSA-Rennes. Des sites menacés et en sous emploi.

Le site de Rennes dénombre quelque 6 800 salariés et produit actuellement la C5.

Dans un extrait du rapport consulté par l'AFP, le cabinet Secafi s'inquiète d'une "chute des volumes prévisionnels" et des conséquences de l'alliance avec General Motors pour le site. En effet, le directeur de cette usine a déclaré ces derniers jours que le nouveau véhicule pourrait être finalement confié à General Motors. Le site de Rennes produirait alors des véhicules GM.

"Si la remplaçante de la C5 ne se fait pas en 2016 à Rennes et qu'Opel (filiale européenne de GM, ndlr) ne donne pas de véhicule, il y a un gros point d'interrogation", selon Jean-Pierre Mercier de la CGT.

Seul signe encourageant selon Franck Don : une légère inflexion de la direction. Selon lui, lorsqu'il a demandé que soit établi un calendrier de discussions, ce qui "serait le minimum" pour les salariés sur ces sites, la direction a dit "prendre note" de cette sollicitation, une "première".

Voyez l'ambiance ce midi à la sortie de l'usine de La Janais, un reportage de Nicolas Dalaudier et Yannick Charles :

PSA-Rennes: l'inquiétude grandit

Sur le même sujet

Les + Lus