• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Quimper : Armor Lux manque de couturières

© France 3
© France 3

Le groupe textile Armor Lux cherche des apprentis pour pérenniser son savoir-faire

Par Krystel VEILLARD avec l'AFP

Le groupe textile Armor Lux, qui a fabriqué en France des tee-shirts de la campagne présidentielle, s'inquiète de la transmission du savoir-faire de ses couturières et va former des apprentis pour faire face au manque de main-d'oeuvre formée.

C'est la pyramide des âges qui pose un problème
"C'est la pyramide des âges qui pose un problème, des opératrices partent en retraite et certaines ont plus de 40 ans de métier. On a peur d'atteindre une taille critique dans notre atelier", explique Jean-Guy Le Floc'h, le PDG d'Armor Lux, leader français dans la confection de prêt-à-porter de style marin, basé à Quimper.
"Aujourd'hui, quand on reçoit une candidature spontanée, on recrute tout de suite". "Les formations classiques ont disparu dans le Finistère. Il n'y a pas de vivier pour alimenter les quatre ateliers dans le secteur de l'habillement" pull, lingerie et vêtement de mer.
Une formation pour des jeunes
Pour faire face au besoin de main-d'oeuvre, le groupe - qui fabrique 45% de sa production en France - a monté une formation en coopération avec la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Quimper. "La première promo sera lancée en septembre. On espère quinze élèves, en majorité des jeunes filles qui passeront deux tiers du temps en atelier, le tiers restant en enseignement général", a dit M. Le Floc'h.
Des embauches à terme
A terme, Armor-Lux a prévu d'embaucher une vingtaine de jeunes apprentis, filles et garçons, par an. Le groupe breton avait remporté les marchés pour confectionner les tee-shirt de campagne présidentielle du PS, du Modem et de l'UMP, "intégralement fabriqués en France", du tricotage à la sérigraphie. Armor-Lux, qui détient également la marque Bermudes et dont le chiffre d'affaire s'élève à 85 millions d'euros en 2011, est présent partout en France au travers de quarante magasins. Il emploie 600 personnes en France dont 150 couturières âgées en moyenne de 52 ou 53 ans. Armor-Lux a prévu l'ouverture de six nouveaux magasins de plus de 1.000 m2 en 2012 et la création de dix emplois par enseigne.
Le reportage :
Quimper : Armor Lux manque de couturières
 Interviews :
- Maria Bernard, Couturière depuis 40 ans
- Jean-Guy Le Floc'h, Pdg d'Armor Lux
- Michel Guéguen, directeur de la Chambre des métiers du Finistère

Sur le même sujet

Interview François Floret

Les + Lus