• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Saint-Brieuc: une conductrice voilée verbalisée

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

La femme, qui portait le niqab, a été verbalisée pour des raisons de sécurité selon la police.

Par G.L et AFP

Mardi, une femme portant le niqab au volant a été verbalisée dans un quartier de Saint-Brieuc et condamnée à une amende de 35 euros. 
Selon Laurent Dufour, le Directeur départemental de la sécurité publique, des policiers "ont repéré par hasard une conductrice qui semblait hésitante dans sa conduite. En regardant mieux, ils se sont rendu compte qu'elle était voilée". "C'est un problème de dextérité, de sécurité et de visibilité", a-t-il expliqué, comparant le fait de conduire avec un niqab au fait de rouler dans une voiture non dégrivrée, de manger un sandwich ou de fumer une cigarette.
Selon le fonctionnaire, la conductrice était venue rendre visite à des proches dans la région.


Des précédents

En avril 2010, à Nantes, une femme avait déjà été verbalisée pour les mêmes raisons, une amende qu'elle avait  dénoncée lors d'une conférence de presse. C'était une première et l'affaire avait été particulièrement médiatisée en plein débat sur le port du voile. La personnalité du mari de la jeune femme avait aussi été particulièrement remarqué. Le ministre de l'Intérieur de l'époque, Brice Hortefeux, l'avait accusé de polygamie. En décembre, le PV a finalement été annulé par le Tribunal de Police de Nantes.

En juin 2010, une autre femme avait été verbalisée pour les mêmes raisons à Maubeuge dans le Nord.

La loi contre le port du voile intégral, votée en octobre 2010, est entrée en vigueur en avril 2011. Selon cette loi, "nul ne peut, dans l'espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage."

Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus