Un cadre de La Poste s'est suicidé à Trégunc (29)

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Un cadre du centre de tri de Trégunc (29) est revenu sur son lieu de travail dimanche pour mettre fin à ses jours

Par Krystel Veillard avec l'AFP

Après le suicide d'un jeune cadre de la Poste à Rennes il y a dix jours, c'est cette fois un responsable de la plate-forme courrier de Trégunc dans le Finistère qui a mis fin à ses jours. Il s'est pendu sur son lieu de travail.

Un cadre de La Poste en arrêt maladie a été retrouvé pendu dimanche à la plate-forme courrier de Trégunc (Finistère), dix jours après le suicide d'un autre cadre qui s'est défenestré à Rennes.

Selon un communiqué du syndicat des cadres CGC, ce postier, "ancien directeur d'établissement à la direction du courrier Ouest Bretagne, était en arrêt longue maladie depuis le mois de novembre dernier" mais est revenu dans un établissement de La Poste
"pour accomplir son terrible geste". La victime, domiciliée à Quimper, était âgée de 43 ans, marié et père de deux enfants. Il a laissé des écrits sur place et à son domicile pour expliquer son geste.
Le syndicat s'alarme "une nouvelle fois de la situation de "mal-être" qui existe dans l'entreprise et appelle la direction de La Poste à prendre en toute urgence toutes les mesures nécessaires pour empêcher que de nouveaux drames se produisent".

Reportage à Trégunc :

Interviews :

- Patrick Leymonis, secrétaire départemental de la CGC

- Alain Le Berre, secrétaire départemental CGT

- Hervé Bertho, directeur des ressources humaines de la direction Ouest-Bretagne

Un cadre de La Poste s'est suicidé à Trégunc (29)

Reportage de Claire Louet, Martine Guilcher, Eric Nedjar, Stéphane Izad et Erwan Kermarrec.

Trois enquêtes sont en cours.
 Le 15 septembre 2011, une salariée de 52 ans s'était suicidée à Paris après un congé longue maladie pour dépression.  L'inspection du travail avait conclu à "une faute caractérisée" de l'entreprise et mis en cause pour "homicide involontaire" le PDG de La Poste, Jean-Paul Bailly, et le chef d'établissement du Centre financier.  

Après le suicide de M. Buan, à Rennes, La Poste s'est engagée le 6 mars, à ouvrir le dialogue sur le bien-être au travail, une mesure jugée inadaptée par les syndicats qui attendent des solutions concrètes.
Ce lundi matin, les postiers de Trégunc ont décidé de ne pas assurer leur tournée. Un médecin et une assistante sociale sont intervenus sur les lieux du drame.

A lire aussi

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus