• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Un passage à niveau “difficile”

Ni préoccupant, ni à moderniser selon RFF. Et pourtant les incidents s'y étaient multipliés.

Par Stephane GRAMMONT

video title

video title

Le danger des passages à niveau

Au vu du danger des passages à niveau, rappel de quelques règles de sécurité pour les automobilistes.

Malgré quelques améliorations (panneaux clignotants orange), le passage était d'une "géométrie difficile" selon un rapport. 700 à 800 camions rejoignaient une proche carrière chaque jour. Cocktail à risque ? Pas pour Réseau Ferré de France qui ne le classait pas comme "préoccupant".


Voir l'onglet infographie

Le rapport du Bureau Enquête Accident sur la collision de novembre 2007, au même endroit et quasiment à la même heure (17h02), fait état d'un traffic routier bien supérieur au comptage effectué six kilomètres en amont sur la route départementale. Si la DDE comptait 300 poids-lourd par jours, les enquêteurs ont fait état de 700 à 800 PL qui rejoignent la carrière située à un kilomètres au nord.

De plus, le rapport fait état d'une "géométrie difficile" :

Il y avait déjà eu en 2006 un précédent accident. Un piéton, une personne âgée, avait franchi la demi-barrière alors que le feu était rouge. Il était décédé suite à la collision avec un TER. Puis nouvelle collision, cette fois-çi avec un poids-lourd en novembre 2007, faisant 40 blessés.

Ni avant, ni après ces accidents, ce passage à niveau n'était classé comme préoccupant. Et pourtant, si l'on suit la définition établie par le ministère, il aurait très bien pû l'être:

En tout état de cause, le passage à niveau de Saint-Médard ne figure pas sur la carte RFF la plus récente des endroits "préoccupants", ni de ceux qui vont faire l'objet de travaux ou d'améliorations.

A lire aussi

Sur le même sujet

Isabelle Autissier et le Théâtre d'Ardoise

Les + Lus