• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le safran, cette plante qui n'a pas de prix

C'est le pistile du safran qui est utilisé comme épice dans la cuisine. / © F3
C'est le pistile du safran qui est utilisé comme épice dans la cuisine. / © F3

C'est la pleine récolte du safran, cette petite plante mais dont le prix au gramme est supérieur à celui de l'or. C'est la raison pour laquelle on en fait pousser également en Bretagne.

Par Stéphane Grammont

Octobre n'est pas seulement le mois des châtaignes et des champignons, c'est aussi celui du safran. Cet épice, le plus cher au monde, est originaire du Moyen Orient. Mais petit à petit, il intéresse des producteurs français. En Bretagne, ils sont une demi douzaine à s'être lancés dans l'aventure.

A Bain-sur-Ouest, chez Nathalie et Jean-Pierre Jollivet, la cueillette des fleurs a débuté il y a trois semaines déjà et s'achèvera dans quelques jours. Une cueillette entièrement manuelle qui demande beaucoup de soin et de patience. Ce crocus à Safran, qui pousse en abondance en Inde ou en Iran, se plait bien en Bretagne.

En ce moment, les Jollivet ramassent chaque jour 450 fleurs qu'il faut ensuite soigneusement couper pour en extraire les 3 pistils rouges, le précieux safran. Puis direction, la cuisine ou les pistils vont passer une vingtaine de minutes dans le four. A la clé, un gramme qui avoisine les 40 euros. C'est plus que le prix de l'or.

La récolte de safran
Reportage chez Nathalie et Jean-Pierre Jollivet, producteurs de safran. Isabelle Rettig et jean-Michel Piron.

 

Sur le même sujet

Interview François Floret

Les + Lus