À Locminé. My Garden Loft, télétravail oblige, croule sous les commandes

Basée à Locminé, My Garden Loft ne fait pas partie des entreprises touchées par la crise liée au Covid 19. Bien au contraire, profitant de la hausse du télétravail, cette entreprise spécialisée dans la construction de studios de jardin peine à répondre aux commandes.
 

Depuis sa création en 2014, My garden Loft à livré plus de 220 studios de jardins.
Depuis sa création en 2014, My garden Loft à livré plus de 220 studios de jardins. © Isabelle Rettig - France Télévision

Dans son jardin, Pierre François a fait construire un studio de jardin pour y installer son salon de coiffure. Créer son entreprise au calme, près de chez lui est un projet qu’il envisageait de longue date et qu’il a pu concrétiser en faisant appel à My Garden Loft.

Basée à Locminé, My Garden Loft créée il y a sept ans, est spécialisée dans la construction de studios de jardin en bois. Des modèles  conçus sur-mesure, d’une superficie de 12 à 40 m², aménagés en fonction des besoins. 

Les studios vont servir de pièce d’appoint, de gîte touristique, ou de plus en plus ces derniers mois, de bureau. Avec l’explosion du télétravail lié à la crise sanitaire, l’entreprise a vu son activité croître de 50 % en 2020. 2021 s’annonce tout aussi prometteur. 

"Habituellement, on en fabrique 45 sur une année. Là, en à paine deux mois, on en a déjà rentré plus d’une trentaine, qu’il va falloir traiter correctement pour satisfaire nos clients", explique Nicolas Deversenne, co-gérant de My Garden Loft. 
 

Reportage d'Isabelle Rettig et Stéphane Izad


En mal de main-d'oeuvre

Et c’est bien la seule ombre au tableau, pour faire face à cette forte augmentation des commandes, pour éviter que les délais d’attente ne soient trop longs, l’entreprise qui emploie une quinzaine de salariés, aimerait recruter.

"Des menuisiers, des charpentiers et des manœuvres. On a du mal à trouver. On ne peut pas produire comme on voudrait, c’est un peu frustrant ", regrette Nicolas Deversenne. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises économie covid-19 santé société