Auray : la colère et le désarroi après l’incendie du Tennis club et l’annulation du tournoi international

Publié le
Écrit par Gilles Le Morvan .

Dégoûtés. A Auray, les amateurs de tennis, les dirigeants du club, et les élus vivent comme une catastrophe l'incendie qui a dévasté les courts et une partie des bâtiments à la veille de l'Open Super 12,. Le tournoi est annulé. Et la vie du club et des scolaires sera aussi lourdement impactée.

L’Open Super 12 n’avait pas eu lieu depuis 2 ans pour cause de pandémie. La tenue de la 36e édition de ce Tournoi international des moins de 12 ans, devait marquer à partir de samedi le retour des jours heureux. Mais dimanche 6 février au petit matin, le réveil a tourné au cauchemar.

A  Auray, le Tennis club a été en grande partie détruit par un incendie, et malgré l’intervention des pompiers, le voilà hors d’usage. "Une enquête est en cours, mais il n’y a pas beaucoup de suspense," indique Stéphane Rovello, le président du club.

"Il y a d’abord intrusion, effraction au niveau du club house pour venir chaparder un fond de caisse, et puis cet incendie. Quatre terrains sont foutus, un toit en train de finir de tomber." déplore Stéphane Rovello, président du Tennis Club Auray  

Première conséquence, l’annulation du tournoi.

"Un travail de cinq mois qui part en fumée, se désole Stéphane Rovello. Il y avait 43 pays invités, 192 participants, 80 bénévoles sur le pont. Mais à moins de quatre jours de la compétition, et en période de contraintes sanitaires, avec un informatique hors service, et malgré les bonnes volontés, impossible en terme de logistique d’inventer un plan B digne de ce nom. Il fallait trancher pour que les participants puissent annuler leurs vols".

L’édition 2022 n’aura donc pas lieu.

C'est comme si notre maison avait brûlé

Et puis à moyen terme, c'est aussi toute la vie du club qui est impactée. Pour les cinq salariés, pour lesquels il va falloir trouver une solution. Et pour les 410 adhérents.

"C’est un traumatisme pour tout le monde, souligne Stéphane Rovello. C’est comme si notre maison avait brûlé. Heureusement, et on les remercie pour leur solidarité, d’autres clubs proposent des créneaux pour que les gamins puissent aller s’entraîner, mais ce ne sera pas facile pour les parents."      

On attend les expertises 

"C'est une catastrophe pour l'Open, le club, et pour la ville", appuie Claire Masson, la maire d'Auray. "On sait que tout cela va prendre beaucoup de temps maintenant. La brigade criminelle est passée, elle a terminé ses prélèvements. On peut désormais accéder là où il n'y a pas de danger, et commencer à mesurer l'étendue des dégâts"

"On attend maintenant les expertises. Il va falloir examiner la structure du bâtiment, pour savoir ce qui peut tenir, ce qui peut être renforcé, ce qui va devoir être déconstruit".

"Il faut savoir si le site va pouvoir ou pas être en partie réutilisé par les jeunes", précise la maire de la ville. "Peut-être les vestiaires avec les courts extérieur ? Et puis se pose aussi la question de la section sport du Lycée, pour laquelle il faut aussi trouver des solutions. Autour, il y a heureusement un fort élan de solidarité." 

Reconstruire ? Peut-être un ticket de 4 millions d’euros  

Alors combien va coûter la reconstruction d'une telle structure ? Il est forcément tôt pour avoir des estimations, mais peut être un ticket "d’environ 4 millions d'euros", indique Stéphane Rovello, le président du club. "Et cela peut prendre entre deux et trois ans. Avec un financement à trouver, avec les collectivités, mairie, département, région, et la Fédération française, etc"  

"Et combien vont rembourser les assurances ?" s'interroge aussi Claire Masson, la maire de la ville. "Il y a la vétusté, le bâtiment détruit avait 50 ans, le deuxième 35 ans. Mais tout était opérationnel, impeccable. Les cours avaient été refaits à neuf il y a 4 ans. Les vestiaires avaient été mis aux aux normes pour les handicapés. Avec une nouvelle chaudière. Il nous faut attendre les expertises."

Rebondir en 2023

A Auray, on espère malgré tout rebondir pour organiser le Tournoi en 2023. "Pas sur notre site à moitié détruit, termine Stéphane Rovello. mais on trouvera des solutions avec nos clubs partenaires, même dans des conditions un peu dégradées."

L’Open 12 est un des meilleurs tournois du continent. Raphaël Nadal, Andy Murray, Justine Hénin, Amélie Mauresmo sont passés par Auray notamment.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité