Le baccharis, la plante qui étouffe la Ria d'Etel

Toutes les bonnes âmes sont invitées à participer aux opérations d'arrachage / © France 3 Bretagne
Toutes les bonnes âmes sont invitées à participer aux opérations d'arrachage / © France 3 Bretagne

En Ria d’Etel, le baccharis est une calamité. Cet arbuste se plaît beaucoup les pieds dans l’eau salée. Il envahit les prés salés au point de nuire à la biodiversité. Une opération est donc menée pour limiter sa prolifération.

Par Sylvaine Salliou

Le baccharis hamilifolia est un petit arbuste vert et jaune d'environ deux mètres. Cet arbuste a la particularité de voir ses millions de graines répandus par le vent et les oiseaux. Il se développe en profitant du soleil et comme cette plante tolère le sel, elle se répand sur les zones de marnages de l'océan, les prés salés. Mais le problème est qu'lle envahit tout et empêche les joncs maritimes, aubiones et autres salicornes de pousser.
Le seul moyen pour limiter l'impact du baccharis, est de l'arracher.

Le syndicat mixte de la Ria d'Etel a donc lancé un projet de lutte contre sa prolifération en 2010. Depuis, les actions se sont structurées avec des associations comme Al'Terre breizh ou la Sauvegarde 56 . En fin de semaine, en une matinée, plus de 800 pieds ont été détruits, en une semaine ce sont plus de 15000 pieds qui ont été retirés.

Le baccharis envahit la ria d'Etel
En Ria d’Etel, il est un arbuste encombrant. Le baccharis. L'arbuste envahit les prés salés au point de nuire à la biodiversité. Une opération est donc menée pour limiter sa prolifération.  - Stéphane Izad/Philippe Beaugey

 

Sur le même sujet

Inès Lorans, lauréate du concours Voix Nouvelles

Près de chez vous

Les + Lus