Cet article date de plus de 4 ans

La Confédération paysanne à Muzillac : contre un modèle productiviste

Le 3ème syndicat agricole français, la Confédération paysanne est en congrès pendant deux jours à Muzillac dans le Morbihan, l'occasion de rappeler les idées qu'elle défend, la qualité plutôt que la quantité, des paysans indépendants et autonomes et une opposition au système productiviste.
Congrès de la Confédération Paysanne à Muzillac (56)
Congrès de la Confédération Paysanne à Muzillac (56) © France 3 Bretagne
Deux jours de congrès à Muzillac dans le Morbihan pour la Confédération paysanne, dont la dernière réunion du genre dans la région remonte à 1987. C'était il y a 30 ans, et c'était l'année de sa création. Un syndicat agricole devenu depuis, le 3ème en France derrière la FNSEA et la Coordination rurale.

La Confédération paysanne met en avant la qualité


Ses batailles n'ont que peu changé, la qualité de la production en particulier plutôt que la quantité. La Conf' combat toujours le système productiviste prédominant, qui rencontre aujourd'hui de grandes difficultés à survivre. L'autonomie du paysan, son indépendance est un autre de ses chevaux de bataille, déterminant pour un modèle équilibré, assurent les militants. 

Le revenu paysan au centre du débat


Le thème choisi cette année pour ce congrès est celui du revenu des paysans. Un revenu, pour que chacun puisse vivre dignement de son travail. Un revenu qui n'est possible qu'en se battant pour les prix et uniquement pour les prix, clament-ils. Tous regrettent, à quelques jours d'un rendez-vous électoral d'importance, que l'agriculture soit si peu présente dans les débats.

Le reportage à Muzillac (56) de N'Fanteh Minteh et Philippe Beaugey

durée de la vidéo: 01 min 10
Congrès de la Confédération paysanne à Muzillac (56)


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie