Internet à Belle-Île : encore un été coupé du monde ?

Belle-Île / © LOIC VENANCE / AFP
Belle-Île / © LOIC VENANCE / AFP

De nombreux Bellilois redoutent un nouvel été sans internet ni réseau mobile. Ils interpellent aujourd'hui Orange, Le principal opérateur de l'île estime avoir fait les travaux et les investissements nécéssaires. Un collectif dénonce une mauvaise perception de la réalité. 

Par Robin Durand


"Le gouvernement a promis le très haut débit pour tous les français en 2022 . Nous , nous n’avons même pas de débit tout court." c’est le constat amer de Raphaël, porte parole du Collectif Belle-île Internet. Un collectif de bellilois mobilisé depuis plusieurs mois et qui revendique le droit de pouvoir communiquer comme les autres français. Selon lui, les réseaux internet et mobile sont déplorables."Les habitants ne comprennent pas pourquoi, alors qu’ils payent le même prix sur le continent, ils ne bénéficient pas du même service" explique-t-il.
 

Un réseau déficient ? 


Fort d’une pétition qui a réuni l’été dernier près de 3000 signatures, le collectif a choisi d’interpeller à nouveau Orange, principal opérateur sur l’île. Avec cette fois-ci, étude à l’appui réalisée sur 10 % de population belliloise.
 
Pour une large majorité de personnes interrogées, les communications vocales sur mobile et le réseau internet sont encore de mauvaises ou très mauvaises qualité. Seules les communications vocales sur ligne fixe sont jugées passables ou bonnes.

On connait les spécificités topographiques de notre île.  On ne demande pas un réseau parfait au pied d’une falaise. Mais ne pas pouvoir utiliser son portable à proximité de l’église de Palais c’ est tout de même très gênant !  estime Raphaël du collectif Belle-île internet.

 

Orange a investi 


Dans un courrier transmis fin avril , Orange répond que tous les travaux promis ont été réalisés (nouvelle fréquence 3G, ajout de bandes 4G, mise en service du VDSL, raccordement à la fibre optique) et que la qualité des communications s’est bien améliorée. Une réunion entre l’opérateur et les habitants est prévu le 27 juin prochain à Locmaria .

"Il y a un vrai décalage entre les promesses affichées et notre quotidien. Dans quelques jours, la situation ne va pas s’améliorer. Avec la période estivale, nous passerons de 5 000 à 50 000 habitants. L’été s’annonce compliqué. Nous invitons d’ailleurs le président de la Région  Loïg Chesnais-Girard et le directeur régional d’Orange, Pierre Jacobs, à venir sur place avec un téléphone. Ils verront si les communications sont possibles avec le continent." renchérit le porte-parole du Collectif.

A l’heure où les vacances "déconnectées"  sont de plus en plus recherchées., pas sûr que cette tendance soit très plébiscitée cet été à Belle-île.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus