“Ils sont venus pour tuer tout le monde” s'est dit Thibault en sortant du Bataclan

Thibault, rescapé Lorientais de l'attentat du Bataclan / © France 3 Bretagne
Thibault, rescapé Lorientais de l'attentat du Bataclan / © France 3 Bretagne

Depuis les attentats, peu à peu, les rescapés racontent ce qu'ils ont vécu. Parmi ces miraculés, deux jeunes Lorientais, Thibault et Clarisse. Deux amis qui séjournaient à Paris et qui étaient au Bataclan vendredi soir pour profiter du concert. Témoignage

Par Krystell Veillard

Ces deux jeunes Lorientais étaient à Paris vendredi pour le concert au Bataclan. Pour Thibault et Clarisse le plaisir s'est mué en cauchemar. Thibault a raconté à Gilles Le Morvan et Bruno Van Wassenhove cette épouvantable soirée.

Thibault raconte d'abord qu'il a commencé par entendre des tirs à l'extérieur au moment où il allait boire un verre avec son amie. Ils décident aussitôt de partir, mais la jeune fille n'a pas pris la même direction. et jusqu'à une heure du matin il n'aura aucune nouvelle de Clarisse. Bloquée dans la salle, elle va assister au carnage, avant de pouvoir trouver une issue. Thibault raconte : La musique s'est arrêtée nette et là c'était plus que des coups de feu. Des coups de feu, des coups de feu ! Ce qui m'a choqué c'est le nombre de balle qu'ils ont tirées. C'était vraiment impressionnant. Ils sont venus armés jusqu'aux dents, avec énormément de munitions, ils sont venus pour tuer tout le monde ! Je me suis dis "j'ai échappé à un carnage"...
"Au moment où je sors, où je cours dans la rue, je n'entends que ça ! La salle, ça fait caisse de résonance dans toute la rue. Ce sont des bruits qui restent le plus en tête".
Une plaie qui sera longue à refermer pour le jeune homme, qui dit vouloir retourner dans un concert pour ne pas laisser les terroristes gagner. "Je pense surtout aux gens qui ne s'en sont pas sortis. Je m'identifie beaucoup à eux. C'est d'autant plus triste et dérangeant."

Le reportage à Lorient (56) de Gilles Le Morvan et Bruno Van Wassenhove


Le témoignage d'un rescapé du Bataclan
Le reportage à Lorient (56) de Gilles Le Morvan et Bruno Van Wassenhove


Sur le même sujet

Les + Lus