Morbihan : un homme mis en examen pour meurtre après la mort d'une femme à Moréac

Un trentenaire a été mis en examen pour meurtre après la mort d'une femme dans la nuit de vendredi à samedi à Moréac dans le Morbihan. La victime avait été frappée à coups de couteau. L'homme a reconnu les faits. 

L'homme avait lui même appelé les secours samedi.

"Sur le sol de l'habitation, la victime, très ensanglantée, gisait dans la pièce qui montrait d'évidentes traces d'essuyage et de nettoyage, ainsi que diverses projections sur les murs et le mobilier", a expliqué dans un communiqué le procureur de la République de Lorient Stéphane Kellenberger.
           
"La victime avait apparemment été frappée, à l'aide d'une arme blanche et d'armes par destination, ayant causé au moins une plaie transfixiante thoracique, ainsi que des contusions et plaies importantes de la face et de la tête", précise le procureur.

           
La soirée arrosée vire au drame, il tente d'effacer les traces


Selon les premiers éléments de l'enquête une violente altercation a eu lieu entre l'homme et la victime "qui se connaissaient et s'étaient apparemment donné rendez-vous. Ils avaient consommé de l'alcool et, peut-être, d'autres toxiques".
           


"In fine, le mis en cause reconnaissait être à l'origine de ce décès et avoir tenté, dans un premier temps, d'en effacer des traces", ajoute le procureur.
           

Une information judiciaire a été ouverte des chefs de meurtre et de "modification de l'état des lieux d'un crime, pour faire obstacle à la manifestation de la vérité".
           

L'homme a été mis en examen lundi et placé en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet. Il encourt, au maximum, 30 ans de réclusion criminelle.
           

Une autopsie médico-légale doit se dérouler mardi.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société