Opération “Port mort” à Lorient : les manifestants délogés par les forces de l'ordre

Les manifestants dont des dockers ont bloqué des accès au port de commerce de Lorient / © France Télévisions - S. Izad
Les manifestants dont des dockers ont bloqué des accès au port de commerce de Lorient / © France Télévisions - S. Izad

Ce vendredi matin, plusieurs dizaines de manifestants opposés à la réforme des retraites ont été délogés par les forces de l'ordre alors qu'ils bloquaient des accès au port de commerce de Lorient, dans le cadre de l'opération "Port mort" menée par les dockers.

Par Thierry Peigné


Ils étaient environ 70 à occuper dès 7h30 le rond-point des Beaux-Arts. Issus de l'intersyndicale, les manifestants avaient allumé des feux de palettes et de poubelles, bloquant de fait cet accès au port de commerce. Plus tôt, vers 5h, devant le dépôt de bus de ville de la compagnie CTRL, des manifestants s'étaient fait évacuer par la police qui avait fait usage de gaz lacrymogènes.
Les manifestants ont mis le feu à de poubelles et des palettes / © France Télévisions - S. Izad
Les manifestants ont mis le feu à de poubelles et des palettes / © France Télévisions - S. Izad
Les manifestants dont des dockers ont bloqué des accès au port de commerce de Lorient. Au loin, des feux de palettes / © France Télévisions - S. Izad
Les manifestants dont des dockers ont bloqué des accès au port de commerce de Lorient. Au loin, des feux de palettes / © France Télévisions - S. Izad

Peu après 9h, des policiers sont arrivés. Ils ont fait usage de gaz lacrymogènes vers 10h pour déloger les manifestants.
Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes / © France Télévisions - S. Izad
Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes / © France Télévisions - S. Izad
Par la suite, les manifestants dont des dockers, ont continué à vouloir bloquer des accès au port mais se faisant déloger à chaque fois par les policiers avec des gaz lacrymogènes.
 

Opération "Port mort"


Ce blocage s'instaure dans les actions de l'opération "Port mort", décidée par la CGT dockers. La Fédération nationale des Ports et Docks avait appelé  "l'ensemble des travailleurs portuaires et dockers à amplifier la lutte" jusqu’à samedi 11 janvier avec 72 heures d’arrêt de travail.
Les dockers ne veulent surtout pas entendre parler de l'âge pivot.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus