Trophée Jules Verne : fin de la tentative de record pour Thomas Coville et son équipage sur Sodebo

Publié le

Alors qu'il se situait entre les Kerguelen et le Cap Leeuwin, après 16 jours de mer, l’équipage de Sodebo Ultim 3 a décidé ce vendredi 11 décembre de mettre fin à sa tentative de record sur le Trophée Jules Verne.

Sodebo Ultim 3 était pourtant dans le bon timing avec seulement quelques heures de retard sur le temps du record de Francis Joyon établi en janvier 2017. Mais c'est alors qu’ils naviguaient entre les Kerguelen et le Cap Leeuwin, à plus de 30 nœuds, que Thomas Coville et ses sept équipiers ont constaté une avarie sur le safran tribord. "Après plusieurs heures de travail acharné, d’échanges avec l’équipe technique à terre, ils ont dû se rendre à l’évidence" explique le communiqué qui annonce la fin de l'aventure pour le maxi-trimaran et son équipage.

La réparation effectuée ne permettant plus au bateau de naviguer à 100% de ses capacités et donc de remporter le Trophée Jules Verne, la décision a été prise d'interrompre la tentative de record.

L'équipage était pourtant confiant, comme le montre la vidéo ci-dessous prise ce jeudi 10 décembre.

 

Une autre tentative?

 

Thomas Coville et son équipage (François Duguet, Sam Goodchild, Corentin Horeau, Martin Keruzoré, François Morvan, Thomas Rouxel et Matthieu Vandame) naviguaient depuis seize jours, partis de Lorient le 25 novembre. Ils étaient entrés lundi dans l'Océan indien avec près de 18 heures d'avance sur le record à battre.

Actuellement, le bateau fait route vers la Réunion "afin de fiabiliser le bateau et repartir en toute sécurité vers Lorient."

Un nouveau départ pour une nouvelle tentative sur le Trophée reste toujours possible, des fenêtres météo favorables étant toujours possible jusqu'à la fin janvier.

Un abandon dans cette tentative de record autour du monde qui intervient quelques jours après celui de Franck Cammas et Charles Caudrelier, sur Gitana 17. Le vendredi 27 novembre, après seulement trois jours de mer sur leur première tentative, les deux skippers et leur équipage avaient dû jeter l'éponge après un choc avec un OFNI (Objet flottant non identifié).