Le bagad de Vannes est désormais d'utilité publique

© PHOTOPQR/LE TELEGRAMME
© PHOTOPQR/LE TELEGRAMME

Le bagad de Vannes-Melinerion vient d'obtenir la signature du Préfet, officialisant sa reconaissance en tant qu'établissement d'utilité publique. Un cap pour cette association, qui oeuvre depuis 1952 pour le rayonnement de la culture bretonne.

Par Jeanne Travers

"Il y a en Bretagne moins de 30 associations reconnues d'utilité publique. Aucune dans une catégorie correspondant à celle du bagad de Vannes", souligne dans un communiqué Patrick Cauvin, responsable de la communication de l'association.

Ce mercredi, c'est officiel : le bagad Melinerion a obtenu du Préfet l'ultime signature lui permettant de devenir établissement d'utilité publique. Pour l'association, c'est la fin de 5 longues années de procédure. Elle a été entérinée lors de sa publication au Journal Officiel, le 3 septembre dernier.

Concrètement, qu'est-ce que ça change ?

Désormais, "l'association peut recevoir, en plus des dons dits manuels, des donations et des legs", indique M. Cauvin. Mais au-delà de l'aspect monétaire, cette reconaissance confère surtout au bagad de Vannes une certaines crédibilité :

Les pouvoirs publics reconnaissent ainsi notre structure comme une association qui oeuvre pour le bien commun et pour une cause qu'ils reconnaissent.



En effet, cela signe "plus de 60 années d'efforts continus au service de la culture bretonne dans un esprit d'ouverture et si caractéristique de trad'innovation."

Le bagad de Vannes dispose désormais d'un rayonnement sur l'agglomération, et bien au-delà : il s'étend au "département du Morbihan et la Bretagne toute entière; [l'association] bénéficie implicitement à l'ensemble de ses bagadoù."


► En mars, France 3 Bretagne consacrait un reportage au bagad de Vannes, en passe d'être reconnu d'utilité publique :
Le Bagad de Vannes bientôt reconnu d'utilité publique ?
Après avoir été sacré « Incroyable Talent » lors d'une émission de télé, après avoir défilé devant 500 000 personnes l’an passé à Dublin et après avoir fait l’Olympia en début d’année, le Bagad de Vannes pourrait bientôt être reconnu d’utilité publique. Intervenants : Gérard Grimaud, Secrétaire Général Bagad de Vannes - Etienne Chouzier, Président du Bagad de Vannes

 

Sur le même sujet

80km/h sur le réseau secondaire ?

Près de chez vous

Les + Lus