• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le Breton Philippe Gildas, journaliste et animateur de télé, est mort

Philippe Gildas, animateur et journaliste en mars 2010 / © AFP - L. Bonaventure
Philippe Gildas, animateur et journaliste en mars 2010 / © AFP - L. Bonaventure

Né à Auray en 1935, le journaliste Philippe Gildas, animateur phare de Canal+ dans les années 90, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche à l'âge de 82 ans des suites d'un cancer. Il avait étudié à Rennes.

Par Thierry Peigné


Philippe Gildas, né Philippe Leprêtre le 12 novembre 1935 à Auray (Morbihan) d’un père notaire et d’une mère comptable. Il est l'aîné d'une fratrie de sept garçons. Il passera une partie de ses études à Rennes au lycée Saint-Martin. Il le rappelait d'ailleurs à Jacques Chancel, un autre grand journaliste et animateur de télévision lors de l'émission "Lignes de mires" en juin 1994.
 


Des attaches bretonnes

Les migrations familiales lui font quitter rapidement le Morbihan pour Rougé, en Loire-Atlantique, puis Bourges. Il reviendra cependant souvent en vacances dans le Morbihan et possèdera même plusieurs années une maison au port de Saint-Goustan à Auray.

Sa carrière se déclinera elle à Paris. Étudiant en lettres classiques à la Sorbonne dans les années 50, il s’oriente vers le journalisme sur les conseils de Jean Yanne. Il débute au journal Combat dans les années 1960 avant d'entrer à la radio RTL. En 1962 un soir de réveillon il est propulsé à l'antenne et prend pour pseudonyme le prénom de son fils, Gildas.
 

Le succès de "Nulle part ailleurs"

Puis sa carrière passera par France Inter et Europe 1. Il travaillera aussi à l'ORTF, TF1 puis Antenne 2, mais c'est à Canal+, qu'il rejoint peu après son lancement, que le Breton deviendra une star de la télé. Son émision "Nulle part ailleurs", diffusée tous les soirs en clair de 1987 à 1997, reste l'une des plus emblématiques de la chaîne cryptée. C'est notamment là que la bande d'humoristes des Nuls a fait ses débuts, mais aussi celle des Deschiens, les marionnettes des Guignols, Groland ou encore la séquence du Zapping. 

Ce dimanche matin, nombreux sont les professionnels à souligner la mémoire de cette "grande figure des médias, qui a marqué l'histoire de la radio et de la télévision".

 

Sur le même sujet

Exposition War à la Courrouze

Les + Lus