La première liaison aérienne entre Vannes et Belle-île-en-mer rassemble 80 opposants

La première rotation de la nouvelle ligne aérienne entre Vannes et Belle-Île-en-Mer ce samedi 15 mai a été accueillie par une manifestation d'opposants sur l'aéroport vannetais. Ils dénoncent une nouvelle offre de transports incompatible avec la lutte contre le réchauffement climatique. 

© Sarra Ben Cherifa/FTV

Répondant à l’appel du collectif Citoyens pour le Climat et de l'association "Silence dans le ciel du pays vannetais", 80 personnes étaient rassemblées ce samedi 15 mai devant l'aéroport de Vannes à l'occasion du premier vol assuré par la compagnie Finistair pour relier Brest et Vannes à Belle-île-en-mer.

Des opposants qui dénoncent les nuisances sonores occasionnées par ces liaisons, et la pollution générée par le développement du trafic aérien, incompatible avec les ambitions de la Loi Climat qui prévoit "l'arrêt de tous les vols intérieurs pour lesquels il existe une alternative moins émettrice de CO2 en moins de 2h30".

Concordances de dates et incohérences politiques

Annoncées le 22 avril dernier par la compagnie aérienne Finistair, qui assure depuis 40 ans la liaison entre Brest et l'île d'Ouessant, ces nouvelles liaisons vers Belle-île répondent à une demande : "Il y a une forte demande des insulaires comme des continentaux pour desservir l'île. Pour l'instant c'est une ligne qui se fait uniquement par bateau. Donc on va faire à raison de deux vols par semaine une desserte au départ de Brest : Brest-Belle-Île/Belle-Île-Vannes/Vannes-Belle-Île/Belle-Île-Brest" explique Loïc andro, dirigeant de la compagnie Finistair.

C'est le même jour, jeudi 22 avril 2021, que le conseil communautaire de Golfe du Morbihan-Vannes Agglomération (GMVA) a acté la gratuité des bus pendant 10 samedis consécutifs entre le 15 mai et le 17 juillet 2021.

Et c'est aussi le même jour, ce samedi 15 mai, que sont inaugurées gratuité des transports en commun et nouvelle ligne aérienne...

Les opposants dénoncent une politique pour le moins incohérente : "Au niveau local, nos élus incitent le citoyen lambda à faire du compost ou à prendre le bus pour permettre à d’autres d’aller passer un week-end à Belle-île en avion." déclare Arnaud Sicard de l'association "Silence dans le ciel du pays vannetais".

Les vols vers Belle-île sont prévus dans un premier temps tous les samedis et lundis, entre le 15 mai et le 2 octobre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports aériens économie transports