• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Morbihan : les taxis en grève

(image d'illustration) / © PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP
(image d'illustration) / © PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP

Les taxis du Morbihan étaient en grève ce mercredi 23 janvier. 80 véhicules se sont mobilisés et ont manifesté devant la CPAM. Les revendications portent sur les transports conventionnés, pour des personnes nécessitant des soins. 

Par Emilie Colin

80 taxis étaient mobilisés pour une journée de grève à Vannes. Rassemblés devant la caisse d'assurance maladie du Morbihan, une délégation a finalement été reçue pour des négociations. 
 

Des revendications sur les transports conventionnés


Les taxis assurent le transport de patients. "Les taxis ont toujours travaillé avec la CPAM" indique Samir Atthieh, représentant de la Fédération nationale des artisans du taxi 56 (FNAT) et "jusqu'ici la convention fonctionnait très bien". Actuellement, lorsqu'ils assurent une course pour un patient, la CPAM bénéficie d'une remise de 8 à 13 %. La nouvelle convention (une convention est négociée tous les cinq ans) change la donne et cette remise pourrait augmenter, entraînant une perte pour les taxis. 

"Nos entreprises vont en souffrir. On a déjà souffert de la hausse du gazole. Les salaires et les charges ne vont pas en diminuant" ajoute Samir Attieh. 

Les taxis réclament une course minimum à 14 euros et que les dépenses annoncées par la CPAM tous les ans soient désormais communiquées via un audit extérieur. 
 

"Quelques avancées" 


Les taxis ont été reçus par la CPAM 56 qui a entamé des négociations avec eux. Quelques avancées sont déjà notables rapporte Samir Atthieh. 20 euros de plus pourraient être ajoutées aux courses avec des patients en fauteuil roulant car les véhicules sont adaptés. Les remises sur les transports partagés pourraient être également abaissées : pour le deuxième patient à 24 % et le troisième sera à 36 %. 

Une autre rencontre doit avoir lieu la semaine prochaine afin d'échanger sur les autres demandes. Selon la CPAM 56, la dépense en transport sanitaire a augmenté de 7,1 % en 2018 dans le Morbihan. 40 millions d'euros ont été dépensés l'an passé et 50 % de cette somme va aux taxis. 





 

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus