Patrimoine : résurrection de la chapelle Saint-Yves à Vannes

Située au cœur de Vannes, la chapelle Saint-Yves fait partie des bâtiments emblématiques de la ville. Construite au XVIIe siècle, mais fermée au public depuis 1991 pour des raisons de sécurité, d’importants travaux de rénovation sont en cours. 

Protégée des intempéries, la chapelle Saint-Yves fait peau-neuve
Protégée des intempéries, la chapelle Saint-Yves fait peau-neuve © Nicolas Corbard/France Télévisions

Construite par les Jésuites au XVIIe siècle, en plein centre-ville, à proximité de l’Hôtel de Ville, la chapelle Saint-Yves était initialement rattachée au premier collège de Vannes. Un édifice emblématique mais qui, ces trente dernières années, présentait d’importants signes de fragilité. Fissures, infiltrations d’eau, charpente mal entretenue, etc. Sa rénovation devenait donc urgente sous peine d’effondrement. 


Chantier repoussé pour cause de Covid


Initialement prévus au mois de mars 2020, les travaux ont finalement débuté fin juin, en raison du premier confinement, avec le renforcement des fondations grâce à l’injection de résine. "On a mis sous haute pression effectivement une sorte de mousse expansive qu’on ne connaissait pas à l’époque. L’idée, c’est de respecter tout le patrimoine ancien et d’y rajouter des techniques nouvelles pour pérenniser cet ouvrage dans le temps" explique le directeur des Bâtiments de la Ville de Vannes, Florian de Villeneuve.

Vannes : rénovation de la Chapelle Saint-Yves

 

Protégé sous un parapluie géant, la charpente fait aujourd’hui l’objet de toutes les attentions. "La majeure partie des bois sont seins, mais beaucoup désarticulés, il y a eu de gros affaissements. Ça avait été renforcé à une certaine époque pour stabiliser l’ensemble, mais aujourd’hui il était temps de faire les travaux", assure Pascal Chevet, charpentier de l’entreprise Asselin spécialisée dans la restauration des monuments historiques. 

La charpente, objet de toutes les attentions.
La charpente, objet de toutes les attentions. © Nicolas Corbard/France Télévisions


La fin des travaux est prévue pour l'automne 2021. Coût total de l'opération : 9 millions d'euros, financés par des dons publics et privés à hauteur de plus de 2 millions. Une fois rouverte au public, la chapelle Saint-Yves abritera également un projet culturel basé sur la musique et son apprentissage, en lien avec le conservatoire de Vannes et l’Académie de musique ancienne.

"C’est une chapelle qui reste consacrée, donc il y aura le culte et puis c’est une chapelle jésuite, et les Jésuites avaient cette tradition de la transmission de l’apprentissage", justifie Fabien le Guernevé, adjoint à la Culture à la mairie de Vannes. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture histoire