• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Vannes : le portrait de Pouchkine signé Raden Saleh atteint 100 000 € aux enchères

 Le portrait de Pouchkine par Raden Saleh, aux enchères à Vannes / © Philippe Beaugey - France 3 Bretagne
Le portrait de Pouchkine par Raden Saleh, aux enchères à Vannes / © Philippe Beaugey - France 3 Bretagne

Il y a un an, une peinture, vendue aux enchères dans le Morbihan, avait atteint un montant record de 7,2 millions d'€. Une œuvre, signée du grand peintre indonésien du 19e siècle Raden Saleh. Ce samedi un autre de ses tableaux a été vendu aux enchères, à Vannes.

 

Par Krystell Veillard


La salle de de l'hôtel des ventes de Vannes a fait le plein. Du public attiré sans doute par la vente de l'an passé qui avait défrayé la chronique avec son montant record de 7,2 millions d'euros.  Il s'agissait alors de « La chasse au taureau sauvage », une œuvre du célèbre peintre Indonésien du 19e siècle Raden Saleh, retrouvée par hasard dans une cave d’Auray, dans le Morbihan. 
 
Record pour la vente aux enchères du tableau de Raden Saleh : La chasse au taureau sauvage", qui atteint 7,2 millions d'euros. / © P. Beaugey - France 3 Bretagne
Record pour la vente aux enchères du tableau de Raden Saleh : La chasse au taureau sauvage", qui atteint 7,2 millions d'euros. / © P. Beaugey - France 3 Bretagne

 

100 000 euros pour le portrait de Pouchkine


L'ambiance est électrique à mesure que les enchères montent. Quelques particuliers se portent acquéreurs, mais les principaux investisseurs sont surtout russes, allemands ou indonésiens. De potentiels acheteurs, qui suivent la séance en direct, par webcam. C'est un musée de Bali qui à 100 000 €, a finalement eu le dernier mot, pour compléter sa collection Raden Saleh.
 

Un artiste indonésien très rare


L'artiste indonésien Raden Saleh est surtout connu pour ses paysages, et ses peintures d'animaux sauvages. Ses tableaux sont rares, et ce portrait présumé de l'artiste Alexandre Pouchkine a été découvert par un coup de chance, suite à la vente de l'année dernière. Une famille d'Athènes, qui avait vécu en Indonésie, mais qui ne connaissait pas le peintre indonésien, explique le commissaire priseur de Vannes. le tableau a alors été authentifié de manière certaine. Raden Saleh s'est beaucoup inspiré des peintres occidentaux, un travail souvent comparé aux meilleurs peintres portraitistes du 19e siècle. 
 

Le reportage à Vannes (56) de Tara Lagoutte, Philippe Beaugey et Pierre-Yves Cheval

Vannes : le portrait de Pouchkine signé Raden Saleh atteint 100 000 € aux enchères
Le reportage à Vannes (56) de Tara Lagoutte, Philippe Beaugey et Pierre-Yves Cheval Interviews : Arthur Ruellan, mandataire pour le musée Pasifika de Bali (Indonésie) - Me Jack-Philippe Ruellan, commissaire-priseur à Vannes

 

Sur le même sujet

L'histoire du football féminin

Les + Lus