• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Plouédern (29) : le conflit se durcit chez Industrielle du Ponant

Le ras-le-bol des salariés de l'entreprise spécialisée en structures métalliques atteint des sommets ce lundi. Des grévistes ont décidé de bloquer la société et de retenir le dirigeant sur site jusqu'à mardi, jour d'une audience au tribunal de commerce de Brest.

Par Thierry Peigné

Les salariés de cette société métallurgique de Plouédern sont à bout, minés par la situation dans laquelle se trouve leur entreprise depuis des mois et pour certains pris à la gorge par des agios ou des interdits bancaires.

Depuis le début du mois, 26 des quelque 60 salariés sont en grève illimitée. Ils demandent le versement des salaires de mars ainsi qu'une prime de 250 euros promise par leur direction le mois dernier, en "compensation" des retards de paiement récurrents des salaires les mois précédents.

Excédés, les grévistes ont décidé de bloquer l'entreprise dès la fin de matinée ce lundi. Ils retiennent leur patron jusqu'à ce mardi où une audience les concernant doit se tenir au tribunal de commerce de Brest. L'Industrielle du Ponant est assignée par l'Urssaf pour des retards de paiement trop importants. Une audience lors de laquelle les salariés espèrent que leurs problèmes récurrents soient abordés.
Les salariés d'Industrielle du Ponant à bout
Ludovic Foucourt, représentant du personnel ouvrier de l'Industrielle du Ponant Images : France 3 Iroise

La société en difficulté depuis des années

Pour les salariés de l'Industrielle du Ponant, la coupe est pleine: "Pas de visites médicales depuis six ans, car la société a des dettes auprès de la médecine du travail, retards de versement de salaires qui se multiplient, des outils de travail qui ne sont plus adaptés à la production et au peu de travail que l'on a à faire. On n'en peut plus."

Les difficultés rencontrées par l'entreprise ne sont pas récentes. L'Industrielle du Ponant a connu deux redressements judiciaires dont un en 2013. En janvier 2015, le tribunal de commerce avait décidé la mise en place d'un plan de continuation de l'activité.

Sur le même sujet

Interview d'Aymeric Lesné

Les + Lus