Presqu’île de Crozon : un jeune homme brave le confinement et se blesse en chutant de 7 mètres d’une falaise

Les secours spécialisés dans les interventions difficiles ont dû intervenir pour hélitreuiller le jeune homme, samedi 4 avril, à Telgruc-sur-Mer. / © CC by-nc-nd 2.0 - Kerislay
Les secours spécialisés dans les interventions difficiles ont dû intervenir pour hélitreuiller le jeune homme, samedi 4 avril, à Telgruc-sur-Mer. / © CC by-nc-nd 2.0 - Kerislay

La chute d’un homme sur le sentier côtier de Telgruc-sur-Mer (Finistère), samedi 4 avril, a nécessité l’intervention de l’hélicoptère de la sécurité civile et d’une vingtaine de secouristes. Il s’en sort avec des blessures et une amende pour infraction au confinement.

Par Mathieu Herry


La case "balade sur le sentier côtier" ne figure pas sur les attestations de déplacement dérogatoire. C'est pourtant ce que faisait un jeune homme de 23 ans, samedi soir peu avant 18h, du côté de la plage de Pen ar Vir, sur la commune de Telgruc-sur-Mer, au sud de la Presqu'île de Crozon, dans le Finistère.
 

Il se trouvait sur des rochers quand il a chuté d'une hauteur de 7 mètres. L'appel d'un de ses proches aux secours a déclenché l'intervention du GRIMP, les pompiers spécialisés dans les interventions périlleuses, ainsi que d'une équipe du SMUR de Brest et de Dragon 56, l'hélicoptère de la sécurité civile du Morbihan, celui du Finistère n'étant pas disponible.

Le jeune homme, légèrement blessé à la cheville, a été transporté par hélicoptère à l'hôpital Laënnec de Quimper.

Il a également été verbalisé pour n'avoir pas respecté les règles confinement. Toute personne controlée hors de son domicile sans attestation de déplacement dérogatoire dûment remplie, ou pour des raisons n'entrant pas dans les motifs de déplacement autorisés est passible d'une amende de 135 euros (décret n° 2020-293 du 23 mars 2020). Après plus de trois constatations, l’infraction devient un délit passible de 3 750 € d’amende et de six mois de prison.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus