• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Que s'est-il passé au Mont-Saint-Michel ce dimanche?

Le Mont-Saint-Michel évacué le 22 avril 2018 / © AFP
Le Mont-Saint-Michel évacué le 22 avril 2018 / © AFP

Le Mont-Saint-Michel, l'un des sites les plus visités de France, a été évacué et fermé aux touristes par précaution dimanche matin par la gendarmerie, à la recherche d'un homme qui avait tenu des propos menaçants envers les forces de l'ordre.

Par S.Salliou (avec AFP)

Vers 7h45, sur une navette-bus menant au Mont-Saint-Michel, un guide touristique prévient la gendarmerie qu'un homme avait tenu des propos menaçants et inquiétants envers les policiers et gendarmes. Cette personne a été suivie sur le site touristique grâce à la vidéo-surveillance de la police municipale avant d'être perdu de vue, précise la source proche du dossier.

Selon le préfet de la Manche, Jean Marc Sabathé, s'exprimant sur France Infos, "l'individu voulait faire une animation de rue lorsqu'il a eu une altercation avec un cafetier. Il a proféré des menaces contre les forces de l'ordre". "J'ai évacué le Mont par mesure de précaution car personne ne connait les intentions réelles de cet individu. J'ai fait évacuer l'intégralité du Mont et ratisser maison par maison pour m'assurer qu'il n'y soit pas", a-t-il dit.

Réouverture du Mont à 14h


Le préfet a indiqué que l'évacuation a eu lieu dans des bonnes conditions et était terminée. Le Mont Saint MIchel a rouvert à 14h. "L'homme s'est mêlé aux premiers visiteurs. Il n'y a eu aucun tir, aucune arme. J'ai la quasi certitude qu'il n'y est pas puisque toutes les maisons ont été vérifiées", a poursuivi le représentant de l'Etat.

Qui est l'individu recherché?


Il s'agirait "d'un jeune homme entre 20 et 30 ans qui était habillé d'un t-shirt blanc et un pantalon sombre", d'après une photo prise par un pompier. Plusieurs témoins avaient signalé cette personne alors qu'elle rentrait sur ce site touristique qui attire chaque année près de 2,5 millions de touristes.

Le préfet a également tenu à dire que "ce n’est en rien une attaque terroriste ni une attaque menée par une bande organisée. L’individu recherché, selon les témoignages, ne portait pas d’arme."

Le procureur de la République de Coutances a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire. 

Pas de panique 


"On a été évacué sans savoir trop pourquoi ce matin pendant le petit-déjeuner. On a vu beaucoup de gendarmes. Il n'y a pas eu de mouvement de panique. On était surtout surpris", a témoigné Denis Surfys, journaliste en vacances. Xavier Bailly, administrateur de l'abbaye, est confiné chez lui "sur ordre de la gendarmerie". "Je suis serein, j'attends les consignes de la préfecture", a-t-il déclaré par téléphone.

Peu de touristes ce matin


Les piétons séjournant dans les hôtels ont été évacués dans le calme et sans incident. L'Abbaye a été fermée par mesure de précaution et les offices religieux annulés. Les gendarmes ont fouillé les maisons et boutiques, tandis que des touristes étaient tenus à distance sur la passerelle menant au site. "L'évacuation des touristes a été rapide car il y en avait très peu ce matin", a précisé la gendarmerie de la Manche. Plusieurs centaines de touristes qui voulaient passer ce dimanche sur le Mont ont été bloqués.  Les navettes du Mont Saint-Michel qui circulent toute les 10 minutes ont été arrêtées. Une cinquantaine de gendarmes ont été déployés, un hélicoptère a survolé le Mont et la Section de recherche de Caen a été saisie.

Classé au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco, l'îlot rocheux  où s'élève aujourd'hui l'abbaye du Mont-Saint-Michel est devenu au fil du temps un élément emblématique du patrimoine français qui en fait l'un des sites les plus visités en France avec près de 2,5 millions de touristes chaque année.
Le Mont-Saint-Michel a retrouvé son caractère insulaire en 2015 grâce à un pont-passerelle qui a remplacé la digue-route. 

Sur le même sujet

Saint-Brieuc: au centre, la bataille des élections municipales est lancée

Les + Lus