Rétro 2017 : Bretagne, touche pas à ma région

Lors d'une manifestation contre la centrale au gaz de Landivisiau / © F3
Lors d'une manifestation contre la centrale au gaz de Landivisiau / © F3

Extraction de sable, projet minier, et bien sûr Notre-Dame-des-Landes : l’année 2017 a à nouveau été marquée par des manifestations contre des projets environnementaux.

Par Stéphane Grammont

  • En janvier 2017, le Conseil d’Etat refus le pourvoi en cassation de plusieurs communes dans le dossier des extractions de sable coquillier dans la baie de Lannion.

Le dossier devient éminemment politique, avec l’intervention de la députée Corinne Erhel, la ministre de l’Environnement Ségolène Royal, ainsi qu’Emmanuel Macron, devenu président de la République.

  • Nicolas Hulot : un espoir pour les opposants à la centrale au gaz de Landivisiau
Mais tous leurs recours en justice ont été rejetés et la commission européenne a autorisé les aides publiques au porteur du projet Direct Energie, alors que Nicolas Hulot lui-même dénonçait les subventions aux énergies fossiles.


Ce dossier devient un des enjeux des législatives en Centre Bretagne. Les manifestations se succèdent et ne faiblissent pas.




A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus