Seznec. Denis Langlois, ex-avocat des Seznec : "Je suis extrêmement confiant" sur la nature des os

Publié le Mis à jour le

Denis Langlois, invité dans l'émission "C à vous" sur France 5 ce mardi, s'est dit "extrêmement confiant" quant à la nature humaine des os. 

Invité dans l'émission "C à vous" sur France 5, Denis Langlois, ex-avocat des Seznec, a répondu à la polémique qui court depuis ce lundi soir. Dans les colonnes de la Charente Libre, un expert est formel, les deux os trouvés il y a deux jours seraient d'origine animale.

Mais Denis Langlois ne veut pas croire à cette version. "Il y a un médecin légiste qui a conclu que c'étaient des os humains", lance-t-il. "Ce serait le considérer comme un imbécile, à confondre un os humain et un os animal".

Ceux-ci doivent maintenant être analysés. Les résultats doivent être connus sous 15 jours. "Je suis confiant. [...] Le procureur de la République [de Brest] a engagé une procédure judiciaire. Il ne se serait pas engagé à la légère" si les os n'étaient pas d'origine humaine, affirme celui qui est également auteur de Pour en finir avec l'affaire Seznec.

"Une affaire d'aujourd'hui"


Denis Langlois est également revenu sur l'importance d'une révision du procès, qu'il réclame depuis de nombreuses années. "Ce n'est pas seulement une affaire historique, c'est une affaire d'aujourd'hui". Il souhaite en faire un "encouragement" pour d'autres révisions de procès.

"Il faut arriver à une révision équitable du procès", lance-t-il. "On ne parviendra pas à la vérité totale, mais il faut s'en approcher", conclut-il.