Cet article date de plus de 5 ans

Souvenirs de Vieilles Charrues : à chacun son top 10

Rien de plus compliqué que choisir ! Choisir c’est renoncer et établir une sélection ça signifie surtout éliminer, autant que sortir du lot quelques perles mémorables. Pourtant par jeu, on s'est amusé à établir une sélection de 10 concerts qui ont marqué le festival depuis l'origine
Stromae magnétique aux Vieilles Charrues
Stromae magnétique aux Vieilles Charrues © Bruno Van Wassenhove
Une sélection c’est toujours plus ou moins subjectif. Chacun se construit son palmarès avec ses propres critères. Il y a les concerts marquants par leurs qualités sonores, techniques, musicales. Il y a ceux qui ont laissé des traces par l'échange entre l’artiste et le public, l’émotion dégagée, ceux mémorables par l’affluence, ceux exceptionnels par la rareté de la rock star. Parfois des mix de tout ça, et puis il y ceux inoubliables, parce que c’était pile au bon moment, celui où cette musique, ce son, ce rythme, a résonné tout particulièrement en nous, un petit accord parfait, qui imprime nos mémoires…

Un top 10 forcément contestable


Malgré tout, on va tenter en faisant appel à une mémoire collective d’établir un top 10, des concerts qui ont marqué les Vieilles Charrues. Une sélection parmi d’autres donc et que chacun peut se permettre, en fonction de ses souvenirs, de ses affinités, de compléter, corriger, contredire. Tout a commencé à Carhaix, par une kermesse au début des années 90, et qui peu à peu s’est transformé en festival. Un mélange des genres, qui font bon ménage, un éclectisme réjouissant, entre variété française, musique du monde, rock ou pop stars internationales, électro ou musique celtique…

Le père du funk pour un envol


En 1997, le concert du roi de la soul James Brown, représente un tournant pour le festival. Le chanteur américain apporte une visibilité à l’événement, qui à partir de cette date va prendre un nouvel essor, Ce qui va l’obliger à déménager vers la prairie de Kerampuilh, pour faire face à l’affluence du public.

Le groupe de rock breton Matmatah, présent en 1998, 1999, 2001 et reformé en 2008 pour l’occasion, a donné quelques frissons aux festivaliers, lors de concerts inoubliables, celui de 2001 en particulier devant près de 70 000 personnes.

Vieilles Charrues 2001 : Matmatah


Une édition mythique en 2001


2001, c’est l’année des 10 ans du festival et une édition mythique, ponctué de concerts qui ne l’étaient pas moins. On se souvient en particulier de ceux de Manu Chao et de Noir Désir, qui fait ce qu'on appel un carton avec une prestation puissante et flamboyante.

Les pionniers du hard rock, Deep Purple, groupe britannique emblématique est en concert aux Vieilles Charrues en 2005, les papys s’amusent et s’en donnent à cœur joie et leur enthousiasme est communicatif.

« Allumer le feu », « Que je t'aime », « Les portes du pénitencier », « Toute la musique que j'aime », les chansons d’un panthéon populaire, reprises à tue-tête par le public, vrai mélange des générations en 2006 avec la présence de Johnny Hallyday, qui embrase la prairie.

Springsteen et Cure, les anciens emportent la mise


Le marathon-man américain de la scène Bruce Springsteen n’a pas fait mentir sa légende lorsqu'il est venu, il a une nouvelle fois mouillé sa chemise et fait chavirer le centre Bretagne. A défaut d’offrir de la nouveauté, la tête d’affiche de l’édition 2009 a offert un concert spectaculaire et généreux.

Vieilles Charrues 2009 - Bruce Springsteen

2012 : 10 ans après, retour jour pour jour de l’icône de la cold-wave Robert Smith aux Vieilles Charrues avec The Cure, un moment d’éternité, pour beaucoup. Ceux qui revivaient leur adolescence au son des "vieux" morceaux du groupe, qui ont traversé les années comme une pluie d'étoiles filantes, dixit des journalistes présents.

2012 Vieilles Charrues Cure

Des shows époustouflant signés par des Allemands et un jeune phénomène belge


2013 : cette année là, le show hallucinant, tout en démesure du groupe de métal allemand Rammstein a époustoufflé le public carhaisien alors que les riffs du magicien Carlos Santana ont envouté Karampuilh, prouvant encore une fois qu’un vieux briscard de la scène, virtuose de la guitare, peut offrir une prestation géniale.

© PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/FRANCOIS DESTOC

Enorme, génial, formidable, une tuerie, de la bombe, .... Les superlatifs étaient de rigueur pour le concert de Stromae en 2014, véritable phénomène belge, qui a fait trembler la prairie. Un show qui de mémoire de festivaliers restera dans les annales.

Extrait: Stromae aux Vieilles Charrues

Place à 2015 !


Et si vous avez bien compté, en réalité ça fait onze concerts, ça c’est parce qu’on est joueuse et un peu tricheuse mais surtout parce qu’on aurait pu en citer bien d’autres, The Hives, Bashung, M, Morcheeba, Joan Baez, Supertramp, Lou Reed, Scorpions, Ben Harper, Motörhead, Gossip, Portishead, Les Frères Morvan et les tambours du Bronx, Pierre Perret ou Nougaro…

Ce qui nous laisse de la marge pour une autre fois et trêve de souvenirs, place maintenant à la 24ème édition, son lot de surprises, d’émotions, d’énergies et de frissons… Tous ses concerts inoubliables !
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vieilles charrues culture musique