Vendée Globe : Alex Thomson peut-il rattraper Armel Le Cléac'h ?

Alex Thomson (à gauche) et Armel Le Cléac'h (à droite) / © MaxPPP
Alex Thomson (à gauche) et Armel Le Cléac'h (à droite) / © MaxPPP

Armel Le Cléac'h et Alex Thomson se livrent une belle bataille en tête du Vendée Globe. Le skipper breton, pour l'instant leader, est talonné de près par le Gallois. Thomson peut-il rattraper Le Cléac'h ? Nous avons posé la question à Jean-Yves Bernot, routeur et spécialiste de la météo marine. 

Par Lucas Hobé

Le final entre les deux skippers s'annonce passionnant. Armel Le Cléac'h et Alex Thomson sont à moins de 300 milles nautiques des Sables d'Olonne, lieu de l'arrivée.
Selon le dernier pointage de 12h, 36,3 milles nautiques séparent les deux skippers. Pour Jean-Yves Bernot, routeur et spécialiste de la météo marine, Armel Le Cléac'h est dans "une position parfaite" et devrait remporter le Vendée Globe, après avoir occupé à deux reprises la deuxième place du podium en 2009 et 2013.

Thomson est dans le sillage de Le Cléac'h et a grappillé quelques milles depuis 24h. Le Gallois peut-il revenir sur le Breton ?
"Il ne faut pas se laisser leurrer par les milles. L'écart entre les deux skippers reste de 4 ou 5 heures. Ça n'a pas bougé de manière significative. Armel est dans une position parfaite. Il surveille Thomson du coin de l'oeil. Tout va bien".

Thomson est-il contraint de suivre le Cléac'h ou peut-il tenter un coup de poker et changer de trajectoire ?
"À cause de la météo, ils n'ont pas le choix de suivre la trajectoire qu'ils ont, en allant vers le Nord puis de redescendre vers les Sables d'Olonne. C'est le bon choix. Le Cléac'h est un leader adroit et compétent. Si Thomson sort de la trajectoire prise par Armel, il risque de perdre des milles. Il est coincé derrière".
Qu'est ce qui peut faire la différence à moins de 300 milles de l'arrivée ? Le mental, la chance, la fatigue, les compétences des skippers ?
"Ce sont deux très bons regatiers, extrêmement expérimentés. Ils ont tous les deux les nerfs solides. Armel a énormément de sang-froid. Il sait gérer ce genre de situation qu'il a vécu des centaines de fois. Thomson, avec son tempérament de Gallois, ne lâchera rien. Il n'y pas de place au hasard à ce stade de la course." 

Sauf avarie, Le Cléac'h devrait donc remporter le Vendée Globe ?
"Armel est en tête et il devrait le rester. Après, personne n'est à l'abri d'une avarie ou d'une mauvaise manoeuvre. On ne connaît pas non plus l'état des bateaux. Les skippers ont dû monter quatre fois au mât et faire plusieurs fois le tour du bateau pour s'assurer que tout était ok. Ils devront cependant se méfier du trafic des autres bateaux à proximité des zones côtières pour éviter tout problème avant l'arrivée aux Sables d'Olonne". 

Sur le même sujet

Les + Lus