• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Journée mondiale des mobilités et de l'accessibilité

© F3 Centre
© F3 Centre

Quand on pense à l'accessibilité et à la mobilité, on imagine souvent que seuls les handicapés sont concernés. Mais les personnes âgées et les parents d'enfants en poussette butent sur les mêmes problèmes dans les lieux publics. Ils partagent tous cette journée. 

Par L.A.

Le principe est simple : les bâtiments destinés à recevoir du public doivent être conçus de manière à permettre à chacun d'y accéder facilement. La loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances instaure une réglementation technique relative à l'accessibilité des bâtiments. Dans moins de deux ans, au 1er janvier 2015 , tous les bâtiments devront répondre à ces normes dès lors qu'ils sont destinés à recevoir du public. Mais entre la théorie et la pratique, les différences sont énormes. Les trottoirs, les parkings, les entrées de bâtiments posent souvent problème. Même chose pour les transports en commun, peu accessibles, même à Orléans où le tramway est relativement récent.  Deux personnes souffrant de handicaps nous ont montré leurs difficultés quotidiennes :

DMCloud:63051
Accessibilité Orléans

DMCloud:63099
Une journée avec Jérémie



 

Sur le même sujet

Municipales à Tours : deux candidats se disputent LREM

Les + Lus