Maillé, Oradour-sur-Glane, villages victimes de la barbarie nazie

Photo prise le 26 août 1944 par Jean Rousselot / © Jean Rousselot
Photo prise le 26 août 1944 par Jean Rousselot / © Jean Rousselot

Le 25 août 1944, une colonne de soldats allemands massacrait 124 habitants du petit village de Maillé en Indre-et-Loire. Une tragédie similaire à Oradour-sur-Glane longtemps passée sous silence.

Par Ch.L

Il a fallu soixante-quatre ans à l’Etat français pour reconnaître le massacre de Maillé. Le 25 août 2008, le chef de l’Etat Nicolas Sarkozy a reconnu que la France avait commis « une faute morale » en ignorant les exactions des soldats de la 17e Panzer division SS envers la population de Maillé. 124 hommes, femmes et enfants sur les 600 habitants que comptaient Maillé furent assassinés et le village fut rasé en représailles des actions menées par la résistance locale contre l’occupant allemand.
Video - Maillé : retour sur les origines du drame ( rediffusion 24.08.2012) France 3 Tours
images d'archives Jean Rousselot
DMCloud:101539
Maillé: retour sur le origines du drame


Visite historique du président allemand à Oradour-sur-Glane

Les présidents allemand et français se rendent aujourd’hui sur le site du village martyr d’Oradour-sur-Glane. Joachim Gauck et François Hollande, accompagnés de leurs épouse et compagne, sont attendus aux alentours de 14h30 et doivent arpenter les rues du village fantôme où 642 personnes, dont 205 enfants, furent tuées, le 10 juin 1944, par une unité de la division "Das Reich", qui remontait vers le front de Normandie.

Ce contenu n'est plus disponible

 

Sur le même sujet

Les + Lus