Cet article date de plus de 8 ans

Plan social chez Alcatel: le site d'Ormes menacé

L'équipementier en télécommunications Alcatel-Lucent prévoit de nouvelles coupes claires dans ses effectifs d'ici à 2015. Selon les Echos, le site d'Ormes dans le Loiret devrait être cédé. Près de 200 salariés sont sur la sellette. 
Selon des chiffres dévoilés lundi soir par les quotidiens Le Figaro et les Echos, et confirmés de source syndicale, Alcatel-Lucent compte supprimer 10.000 postes nets dans le monde, soit 15.000 suppressions mais aussi 5.000 créations de poste, étant entendu que les personnes dont le poste est supprimé peuvent y postuler dans le cadre de la mobilité interne.

Ces suppressions de postes viennent s'ajouter aux 5.000 déjà prévues dans le monde dans un précédent plan de réorganisation.

 "En France, 900 départs sont prévus, soit 10% des effectifs, et 900 autres seront touchés, soit par le biais de mutations en raison de fermetures de sites, soit par l'externalisation de certains postes comme dans les services informatiques. Ces salariés seront repris par des prestataires" Les Echos








Alcatel engagé dans une transformation industrielle

Selon la direction, le plan de réorganisation d'Alcatel, baptisé "Shift 2013-2015", doit permettre au groupe de réaliser "une transformation industrielle", en passant "d'un généraliste des équipements de télécommunications à un spécialiste industriel des réseaux IP (sur internet) et de l'accès très haut-débit mobile et fixe, deux activités essentielles aux réseaux de nouvelle génération". 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social