Marisol Touraine tente de désamorcer le conflit avec les sages-femmes

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

Marisol Touraine, ministre de la Santé, a lancé mardi des travaux sur le rôle des sages-femmes, à l'issue d'une table ronde avec plusieurs organisations, pour tenter de désamorcer le conflit qui l'oppose depuis mi-octobre à une partie de la profession. 

Cette table-ronde, en présence de Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, a permis "de lancer les travaux relatifs à la reconnaissance du rôle et de la place des sages-femmes dans le système de santé", ont indiqué les ministres dans un communiqué commun à l'issue de la réunion. Les premières recommandations seront remises "avant la fin de l'année 2013", précisent les ministres. 
La réunion, à laquelle participait également le collège des obstétriciens et gynécologues, s'est achevée en milieu de journée, laissant syndicats et associations de sages-femmes sur leur faim. "La question du statut des sages-femmes à l'hôpital reste entière même si la ministre a fait une ouverture", a déclaré Nicolas Dutriaux, porte-parole du collectif. 



Que réclament les sages femmes?

  • Etre mieux reconnues en obtenant un statut médical sur le modèle des praticiens hospitaliers (médecins). 
  • Etre mieux rémunérées : une sage femme gagne en moyenne 29 000 € brut par an 
  • Le collectif réclame également que les sages-femmes libérales soient mieux identifiées comme praticien de premier recours, c'est-à-dire premier professionnel de santé auquel peuvent avoir accès les femmes pour leur suivi gynécologique, comme les gynécologues.


     
##fr3r_https_disabled##
Anaïs Micouleau Sage-femme hospitalière Blois